Depuis la fin de la semaine dernière, Eric Caroupapoullé, le patron de C.Joseph, a entamé une grève de la faim pour protester contre la manière dont la la sélection des candidats a été effectuée. Selon le gréviste de la faim, les dès, de l’appel d’offres, étaient pipés dès le départ et privilégiaient les grands groupes. Lundi, les chauffeurs de son entreprise ont organisé des opérations escargots, dans le secteur de Pierrefonds, en signe de solidarité avec leur dirigeant.
 
Cineo s’engage à embaucher les chauffeurs de C.Joseph
 
En réaction, le groupement Cineo, susceptible de succéder à C.Joseph s’est engagé à reprendre, prioritairement les chauffeurs de la société. Mieux, s’il est retenu, Cineo s’engage à se rapprocher de l’entrepreneur cilaosien afin de conclure un protocole d’accord… Les jeux sont-ils faits o s’agit-il d’une manœuvre pour désamorcer le conflit ? La réponse dans l’après-midi