Assises : des actes de tortures, de barbaries et viols en début de semaine

Assises février 2017
© Archives Réunion 1ère

R.S* est jugé pour avoir commis l'impensable sur sa femme. En 2015, la mère de ses deux enfants rompt enfin le silence en portant plainte à la gendarmerie. Elle vit en enfer depuis déjà 8 ans.

Fabrice Floch
Publié le , mis à jour le

L'affaire est sordide ! Il est difficile de décrire le calvaire vécu par l'épouse de R.S. Le Saint-Joséphois est jugé ce lundi 11 septembre 2017 et demain mardi, pour actes de tortures, barbaries et viols sur la mère de ses deux enfants. Pendant plus de 8 ans, le prévenu s'est comporté comme un bourreau.
Impossible de ressencer tout les coups reçus par le victime.
Le 11 janvier 2015, quand elle se présente à la gendarmerie de Saint-Joseph, pour enfin rompre le silence, elle est couverte d'ecchymoses. Le rapport de l'expert médical qui l'examine fait 5 pages...

Un couteau planté dans la jambe

Deux jours plus tôt, la mère de famille a cru que son tortionnaire allait la tuer. Après l'avoir roué de coups sur tout le corps, lui avoir attaché un radiateur sur le dos et s'être assis sur elle, il lui plante un couteau dans la jambe.
Elle profite du sommeil alcoolisé de son bourreau pour se réfugier chez des voisins. L'état de la victime est indescriptible. Elle a tellement subi de torture, d'actes de barbarie et de viols qu'elle n'a plus d'âge.
Les jurés de la cour d'assises ont deux jours pour statuer sur le sort de R.S. L'homme, aujourd'hui âgé de 41 ans, encourt la réclusion criminelle à perpétuité.

*L'identité du prévenu est masqué pour préserver l'identité des enfants et de son ex-épouse 

Votre avis nous intéresse !

Participez au Grand Jury des Médias d'Outre-mer (et gagnez un chèque cadeau par tirage au sort)

Je participe