Le trémor, qui indique l’intensité éruptive en surface a diminué à la mi journée, avant de repartir à la hausse depuis le début de l’après-midi ce lundi.
Une situation classique selon l’observatoire volcanologique de la Plaine des Cafres. Cela correspond à la formation d’un cône éruptif important, qui passe par des phases d’élévation et d’effondrement de la paroi intérieure.
Des phases qui modifient la pression de la bouche éruptive, d’où les variations enregistrées du trémor.
 
Le cône en formation va, petit à petit, masquer les fontaines de lave, mais le spectacle est toujours au rendez-vous, surtout la nuit pour les randonneurs qui marchent jusqu’au Piton de Bert sur le sentier du Tremblet.  
Les conseils à respecter : prévoir de quoi boire, des lampes avec des piles neuves, de bonnes chaussures et des vêtements chauds.
La température descend en dessous de 5° la nuit.

La qualité de l'air ne s'est pas trop dégradée et reste à un niveau acceptable. La fumée bleu qui atténue la lumière sur nos montagnes est bien d'origine volcanique.
Le dioxide de souffre augmente dans la région du volcan mais ne présente pas de danger pour la santé selon l'Observatoire réunionnais de l'air.