Des renforts de Métropole pour lutter contre les incendies en Nouvelle-Calédonie

Feu de brousse

Vingt-sept pompiers de Métropole sont attendus en Nouvelle-Calédonie mercredi pour venir en renforts face aux incendies de forêts qui ont ravagé près de 10.000 hectares depuis mi-septembre.

La1ere.fr avec AFP Publié le , mis à jour le

L'envoi de ce détachement d'intervention feux de forêt fait suite à une demande d'assistance du gouvernement calédonien auprès de l'Etat, en raison de l'ampleur des incendies sur le Caillou. Depuis le 15 septembre, pas moins de 9.907 hectares de végétation ont été dévastés, sans faire de victimes, dans des feux le plus souvent d'origine humaine. Ils ont prospéré notamment à cause de la sécheresse exceptionnelle qui sévit en Nouvelle-Calédonie et d'alizés soutenues.


Biodiversité menacée

Un feu, qui a duré plusieurs jours sur la commune de Païta (banlieue de Nouméa), a récemment détruit 2.000 hectares de forêts dont des zones riches en biodiversité et importantes pour la préservation de la ressource en eau. "Vu la sécheresse que l'on connait aujourd'hui, les forêts humides ne sont plus un obstacle à la progression des feux et ces milieux qui hébergent les plus riches biodiversités terrestres de Nouvelle-Calédonie partent en fumée", a déploré Hubert Géraux, directeur de l'antenne du WWF (Fonds mondial pour la nature) à Nouméa. 

Un coût important   

Le coût des incendies depuis le 15 septembre (début de la saison administrative des feux, ndlr) a été estimé par la Sécurité civile à 150 millions CFP (1,25 million d'euros).

 

les + lus