Le Refuge, association qui vient en aide aux jeunes victimes d'homophobie, s'installe en Guyane

Publié le , mis à jour le
Lutte contre l’homophobie : le Rotary-Club-Alizée tend la main l’association le Refuge
© http://www.le-refuge.org/
La1ere.fr

Le Refuge s'implante en Guyane. Cette association qui soutient les jeunes victimes d'homophobie et de transphobie est déjà implantée à La Réunion. Elle souligne qu'en Guyane il faut "lutter contre le tabou de l'homosexualité". 

Ce jeudi 16 mars, le conseil d'administration du Refuge va officialiser l'implantation en Guyane d'une antenne locale de son association. Il s'agira d'un point d'accueil, d'écoute et de prévention, destiné aux jeunes gens victimes d'homophobie et de transphobie. Pour l'instant, l'association ne dispose que d'une seule antenne Outre-mer, à La Réunion.

Les tabous et l'oppression

En Guyane, l'association entend "Agir, lutter contre les tabous et l'oppression", explique Nicolas Noguier, le président du Refuge. L’association s’organise donc "Autant pour lutter contre une discrimination exacerbée sur le territoire et lever les tabous, que pour pallier l’absence de toute structure d’écoute, de prévention ou d’accueil". 

A la recherche d'un local

Après avoir expliqué son action via les médias locaux et lancé un appel au bénévolat il y a un an en Guyane, l'association compte à présent sur place une équipe de onze personnes, aidée d'une vingtaine de bénévoles. La nouvelle équipe de Cayenne est maintenant en quête d'un local d'au moins quatre pièces pour assurer des permanences. 

L'association Le Refuge

Le Refuge est la seule association de lutte contre l’homophobie reconnue d’utilité publique et l’unique structure en France, conventionnée par l’Etat, à proposer un hébergement temporaire et un accompagnement social, médical et psychologique aux jeunes majeurs, filles et garçons, victimes d’homophobie ou de transphobie.

• L’association compte 18 implantations en France : Montpellier (siège social), Paris, Lille, Lyon, Marseille, Toulouse, Bordeaux, Perpignan, Avignon, Corse, Nice, Rennes, Grenoble, Besançon, Strasbourg, Seine Maritime (Le Havre), La Réunion (Saint-Denis de la Réunion) et Guyane (Cayenne).
• Elle dispose de 70 places d’hébergement.
• Ligne d’appel d’urgence 24h/24 7J/7 :
06 31 59 69 50.