Présidentielle: Oscar Temaru n'a pas ses 500 parrainages, découvrez les choix des élus d'Outre-mer

Elysée
© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP | Le Palais de l'Elysée

Le Conseil constitutionnel a annoncé ce samedi les noms des onze candidats qui ont réuni 500 parrainages et disputeront le premier tour de l'élection présidentielle le 23 avril. Le Polynésien Oscar Temaru n'en a obtenu que 109.

Maïté Koda
Publié le , mis à jour le

Ils seront onze candidats à disputer le premier tour de l'élection présidentielle. En plus des huit candidats qui avaient déjà annoncé avoir franchi le cap des 500 signatures, Philippe Poutou, Jean Lasalle et Jacques Cheminade se sont également qualifiés pour la course à l'Elysée aux côtés de François Fillon, Benoît Hamon, Emmanuel Macron, Nicolas Dupont-Aignan, Jean-Luc Mélenchon, Nathalie Arthaud, Marine Le Pen et François Asselineau.
 
 

Oscar Temaru hors course

Le polynésien Oscar Temaru avait annoncé fin février disposer de plus de 500 promesses de soutien. Des paroles qui visiblement, n'ont pas été suivies d'actes de la part des élus concernés, puis que l'ancien président de la Polynésie française n'a obtenu que 109 parrainages validés par le Conseil constitutionnel, venant pour la plupart de Polynésie, de Corse, et de Nouvelle-Calédonie.  Il ne pourra donc être présent au premier tour, la loi exigeant qu'un minimum de 500 parrainages d'élus soit recueilli par les candidats.
 


Emmanuel Macron séduit les élus de Guadeloupe et de Guyane

 En Guadeloupe, c'est Emmanuel Macron qui a engrangé le plus de parrainages, 26 sur un total de 56 élu(e)s parrains ou marraines.
Cliquez sur l'icone [ ] en bas à droite pour agrandir le document
 
Même tendance en Guyane ou le plus jeune candidat à l'élection présidentielle a récolté 20 parrainages.


Six parrainages de Martinique vont à Rama Yade

En Martinique, Philippe Poutou, qui a eu du mal à remplir son quota,  a engrangé cinq parrainages dont celui du sénateur apparenté PS Serge Larcher. Rama Yade, qui a de son côté a échoué avec 353 signatures en a récolté 6 dans le département d'Outre-mer.
 


 Fillon engrange à la Réunion

A La Réunion, c'est le candidat républicain François Fillon qui a obtenu le plus grand nombre de parrainages, dont celui de Nassimah Dindar, présidente du Conseil général.  
 


A Mayotte, trois élus parrainent Kamel Messaoudi

A Mayotte, trois élus ont parrainé la candidature de Kamel Messaoudi, candidat Démocrate musulman, ce sont, par ailleurs,  les trois seuls parrainages obtenus par ce candidat.


Deux signatures en provenance de Saint-Pierre et Miquelon

A Saint-Pierre et Miquelon, deux élus seulement ont accordé leurs parrainages, des signatures qui sont allées à Jean-Luc Mélenchon et Michèle Alliot-Marie.


En Nouvelle-Calédonie, Sonia Lagarde, marraine d'Alain Juppé

En Nouvelle-Calédonie, une seule voix pour Benoit Hamon, une autre pour Alain Juppé. Et c'est Sonia Lagarde, maire de Nouméa et députée UDI qui a parrainé le "non candidat". Ce dernier a par ailleurs recueilli 313 parrainages sur le plan national, sans jamais avoir déclaré sa candidature.
 

 

Trente-cinq parrainages pour Marine Le Pen viennent de Polynésie

En Polynésie, Marine Le Pen, qui avait demandé son soutien à l'ancien président du Pays Gaston Flosse a recueilli pas moins de 35 parrainages; le candidat du Fenua Oscar Temaru, et également ex-président de la Polynésie,en a lui 49.
Et enfin à Wallis et Futuna, les six élus à avoir accordé leurs parrainages se sont partagé équitablement entre Emmanuel Macron et François Fillon.

 

Votre avis nous intéresse !

Participez au Grand Jury des Médias d'Outre-mer (et gagnez un chèque cadeau par tirage au sort)

Je participe