Le syndicaliste Daniel Chomette n’a pas sa langue dans sa poche ! Le secrétaire général délégué du syndicat SGP Police FO est en Polynésie pour une mission du 2 au 8 octobre 2017. Il estime que la police urbaine souffre de sous effectif. 

Depuis le début de la semaine, il a ainsi pu rencontrer le Haut-commissaire René Bidal ou encore le commissaire Mario Banner, directeur de la sécurité publique (DSP).

Ce dernier a d’ailleurs reconnu qu’il manquait des policiers et c’est la raison pour laquelle il a demandé 11 fonctionnaires supplémentaires.

Daniel Chomette nous fait part de ce qui est ressorti de ses récents entretiens :

Votre navigateur ne supporte pas le HTML5 audio


« C’est inconscient et incompréhensible »

Selon le représentant syndical, le manque d’effectifs le plus important a été signalé à la police aux frontières (PAF).

Le secrétaire général délégué Daniel Chomette, constate que le chef de service de la PAF en Polynésie n’a pas effectué de demandes supplémentaires de fonctionnaires alors qu’il y a eu une déflation des effectifs et que plusieurs départs à la retraite se profilent.

Votre navigateur ne supporte pas le HTML5 audio


Pour compléter ses propos, Daniel Chomette a déclaré avoir été « surpris » par l’étendue de la délinquance juvénile en Polynésie, de la consommation de drogue et d’alcool mais aussi par la fréquence des violences conjugales. Raison de plus pour réclamer des effectifs supplémentaires…

Retrouvez l'intégralité de l'intervention de Daniel Chomette dans l'émission invité café du mercredi 4 octobre 2017 :

Ce contenu n'est pas compatible AMP.

Cliquez ici pour accéder au site mobile.