Molokai Hoe : les rameurs d’EDT justifient le choix Red Bull

Molokai Hoe : les rameurs d'EDT justifient le choix Red Bull
© cco - Facebook Viper Va'a

Suite à notre article consacré aux trois équipes tahitiennes qui participeront à la Molokai Hoe et aux rameurs d’EDT Va’a qui renforceront Red Bull, une polémique est née sur les réseaux sociaux. Les rameurs prêtés aux hawaiiens s’expliquent…

Maruki Dury, Polynésie 1ere, Publié le

Trois équipes tahitiennes participeront ce dimanche 8 octobre à la 65ème édition de la Molokai Hoe : Shell Va’a, Maire Nui et Mihihere (vétérans). Un tel déplacement demande d’importantes ressources financières et à moins d’un mois de la Hawaiki Nui, les grands clubs doivent faire des choix. Le Team OPT ou encore EDT Va’a ont par exemple décidé de ne pas participer. EDT Va’a a d’ailleurs remporté la Molokai Hoe en 2014 et chaque année, l’équipe est attendue à Hawaii.

Des liens fraternels avec les rameurs hawaïens 


Cette année, pour diverses raisons le club d’EDT Va’a a choisi de ne pas participer à la Molokai Hoe. Le choix a été acté il y a plusieurs mois déjà. Mais les liens fraternels qui existent depuis près de 4 ans entre les hawaïens et les tahitiens d’EDT ont conduit certains d’entre eux à ramer avec Red Bull Va’a pour l’édition 2017. Autrefois appelée Livestrong  ou encore Mellow Johnny, l’équipe de Red Bull collabore depuis longtemps avec EDT Va’a. Le barreur d’EDT, Haamatai Léon a par exemple été le barreur de l’équipe hawaïenne pendant plusieurs années ou encore le hawaiien Kainoa Tanoai a déjà remporté la Hawaiki Nui avec EDT Va’a en 2015.

Molokai Hoe : les rameurs d'EDT justifient le choix Red Bull
© Facebook - EDT Va'a | Ce n'est pas la première fois que EDT Va'a collabore avec les Hawaiiens


Renforcer une équipe qui vise le podium


« On n’est pas à contre courant par rapport aux Tahitiens ! », nous confie Heiva Amo, fa’ahoro d’EDT Va’a, touché par les commentaires virulents des internautes qui pointent du doigt leur choix de renforcer Red Bull Va’a. « On dépasse les frontières, on est des passionnés et on ne s’arrête pas aux nationalités. On est tous polynésiens avant tout. L’objectif de Red Bull, c’est d’être sur le podium car ils n’ont pas tous le niveau pour y arriver. C’est la raison pour laquelle nous avons renforcé l’équipe avec Steeve Teihotaata, Chevalier Hikutini, Charles Taie et Charles Teinauri mais ils seront remplaçants. » Par ces propos, les rameurs de Puurai espèrent éteindre la polémique et ainsi pouvoir se concentrer sur leur course de dimanche puis sur leur préparation pour la Hawaiki Nui avec leur club, EDT Va’a. Les performances des tahitiens de Red Bull Va’a mais aussi des équipes de Shell Va’a, Maire Nui et Mihihere seront à suivre en direct sur Polynésie 1ère radio avec notre journaliste Tauarii Lee.

Votre avis nous intéresse !

Participez au Grand Jury des Médias d'Outre-mer avec l’IFOP en répondant à notre enquête
(et gagnez un chèque cadeau par tirage au sort)

Je participe