L'excès de jalousie condamné

tribunal-marteau
© AFP | Photos d'illustration

Deux affaires de jalousies ont été jugées en comparution immédiate, mardi 18 avril. Un homme de 32 ans a été condamné pour avoir tenté de poignarder sa femme. A Taha'a, un quadragénaire est accusé d'avoir attaqué son rival à l'aide d'un coupe-coupe.

polynesie1ere.fr, Teiva Roe Publié le , mis à jour le

Ce vendredi soir est une soirée comme une autre pour ce couple de Fa'a'a. Il participe à une fête où l'alcool coule à flot. Au milieu de la soirée, l'homme s'endort. Lorsqu'il se réveille, son sang ne fait qu'un tour lorsqu'il voit sa femme discuter avec un ami. Il se précipite alors dans sa cuisine et s'empare d'un couteau. Le compagnon jaloux blesse sa femme et entaille sérieusement son ami.

Devant le juge, l'homme décrit sa détresse psychologique. Sous anti-dépresseurs, l'homme a déjà fait deux tentatives de suicide. Récemment, sa femme lui a avoué avoir eu une liaison il y a dix ans. Ces confessions n'ont pas attendri le juge qui l'a condamné à trois ans de prison ferme et 18 mois de mise à l'épreuve.

18 mois de prison

Autre affaire de jalousie. Cette fois à Taha'a. Un homme de 40 ans s'en est pris à son rival. Depuis trois semaines, sa femme a quitté le domicile conjugal après 30 ans de vie commune. Elle s'est réfugiée chez son frère de lait. Le mari soupçonne alors une liaison. Fou de rage, il débarque au domicile du frère fa'a'amu et l'attaque avec un coupe-coupe.

La victime s'est vue délivrer 60 jour d'ITT. Quant au mari jaloux, il a été condamné à 18 mois de prison ferme.