Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

L’affaire du cimetière d'Orofara devant le tribunal correctionnel

Publié le , mis à jour le
affaire vernaudon
© AT / Polynésie 1ère
AT / Polynésie 1ère

L’avocat général de la cour d’appel a requis la confirmation des peines pour l’ancien maire de Mahina Emile Vernaudon et Joinville Pomare.

Souvenez-vous. Entre 2003 et 2004, l'ancien maire de Mahina et la famille Pomare avaient établi deux conventions : l’une de location-vente pour le cimetière et l’autre de location pour le centre d’enfouissement technique d’Orofara. Au total, la commune de Mahina a versé près de 16 millions de Fcfp à Joinville Pomare par l'intermédiaire de Leslyn Shriver. La chambre territoriale des comptes a alerté la justice, car il s'agit de terres appartenant au Pays, mais revendiquées par la famille Pomare.

Dans cette affaire, l'ancien maire de Mahina, Emile Vernaudon, a été condamné en première instance à 18 mois de prison avec sursis pour détournement de fonds publics. Joinville Pomare, lui, a été condamné à la même peine pour complicité. Tous deux ont également écopé de 3 ans de privation de leurs droits civiques. Les deux hommes comparaissaient jeudi 20 avril 2017 au tribunal correctionnel : l’avocat général de la cour d’appel a requis la confirmation des peines. Le Procureur a également requis des peines symboliques pour Pascal Pomare, Leslyn Shriver et Gilles Tefaatau, relaxés en première instance.

Les précisions d'Aiata Tarahu :


Le délibéré sera rendu le 7 septembre 2017.