Ce service était jusqu'en avril dernier assuré par la fédération Tau Tama Here. 18 des 42 employés de la fédération viennent d'être embauchés par la commune. Les 34 autres devraient percevoir une indemnité de licenciement. Cependant, ces décisions sont suspendues à une procédure.