L’activité du Lombenben se stabilise selon les dernières observations aériennes du volcan Vanuatais. Mais il est encore trop tôt pour mettre fin à l’état d’urgence et permettre aux 11 000 habitants de rentrer chez eux. Écoutez les experts néo-zélandais Nicolas Fournier, Bratt Scott et le franco-vanuatais Philipson Bani. Ils font le bilan des observations du volcan d’Ambae effectuées ce mardi 3 octobre.

Ce contenu n'est pas compatible AMP.

Cliquez ici pour accéder au site mobile.

L’aide humanitaire s’organise

Le premier CASA a décollé de Tontouta ce mercredi matin vers 9 heures avec à son bord du matériel de première urgence de la Croix Rouge, plusieurs centaines de moustiquaires, de jerricanes, de nattes et des hommes soit 12 militaires.

Une mission de reconnaissance et d’évaluation de la sécurité civile

Cette mission comprend notamment du personnel, médecins et infirmiers de Nouvelle-Calédonie, afin de mieux apprécier les besoins et d’adapter les formes d’aides que la Nouvelle-Calédonie soutiendra dans les jours à venir.

Une aide technologique 

Après un premier passage à Port Vila, les équipes et le matériel seront projetés sur l’île de Pentecôte. Le CASA sera ensuite mis à disposition pour des manœuvres entre l’île de Pentecôte et les îles de Santo avant d’effectuer une seconde rotation entre le Vanuatu et la Nouvelle-Calédonie en fin de semaine. A la demande du Premier ministre du Vanuatu, la Nouvelle-Calédonie apportera également une aide technologique puisqu’en complément des photos, des images satellites seront prises par les FANC. Le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie financera des opérations de surveillance satellitaire afin de fournir des images hautes résolutions sur les panaches de cendres, les émissions du dioxyde de soufre et sur l’évolution morphologique de l’île d’Ambae. Ces données constitueront de précieux indicateurs pour l’aide à la prise de décision quant au retour des populations évacuées.