Son imposante silhouette devrait rapidement faire partie du paysage. L'Amborella n'opère que depuis dimanche pour le compte de la SLN. Mais à raison de 150 rotations par an, le minéralier au nom de plante endémique ne va plus arrêter de faire le trait d'union entre les sites d'exploitations et Doniambo. Jeannette Peteisi a visité ce navire qui rime avec avenir pour la filiale d'Eramet. 
«C'est du gros cabotage»

Le reportage de Bernard Lassauce et Michel Bouillliez 
NOUVEAU MINERALIER AMORELLA