Metal Bulletin à Londres : Vale veut une solution pour son nickel calédonien

nickel metal bulletin
© Alain Jeannin | Perrine Faye rédactrice en chef en charge de l'économie du nickel au Metal Bulletin de Londres

Le mineur brésilien Vale est à la recherche d'un partenaire pour ses opérations minières et métallurgiques dans le nickel en Nouvelle-Calédonie (VNC). L'usine calédonienne du Sud et son domaine minier attirent des candidats précise la multinationale, interrogée par le Metal Bulletin de Londres.

Alain Jeannin
Publié le , mis à jour le

Vale projette de vendre des parts qu'il détient dans le nickel en Nouvelle-Calédonie.
C’est le titre de la dépêche publiée à Londres par le site d’informations Metal Bulletin, ce jeudi 19 octobre en soirée. « La multinationale minière brésilienne est en pourparlers avec un certain nombre de sociétés chinoises pour la vente d'une participation dans VNC. Gem Co, basée à Shenzhen, est mentionnée dans les médias » souligne la correspondante du MB à Shanghai.

Après la publication du Financial Times, celle du MB, le site d’informations en ligne le plus lu par les directeurs d’usines et les analystes financiers vient confirmer que des négociations sont en cours.
 Le Métal Bulletin rappelle qu’un porte-parole de Vale lui a confirmé, ce jeudi 19 octobre, que la direction de l'entreprise "cherche un partenaire" pour VNC, mais a refusé de donner un nom et le calendrier pour un éventuel accord."

Vale Nouvelle-Calédonie a produit 29 300 tonnes de produits finis en nickel au cours des neuf premiers mois de l'année, soit 15,4% de plus qu'à la même période de 2016.
 
En juillet, le PDG de Vale, Fabio Schvartsman a déclaré que « l'entreprise minière recherchait un modèle durable pour l’usine calédonienne de nickel VNC ». Il a toutefois ajouté que " Vale n’y mettrait plus d'argent supplémentaire". VNC aurait consommé plus d'un milliard de dollars au cours des trois dernières années, selon la direction de Vale.

Au deuxième trimestre, l’usine du Sud (VNC) a déclaré un coût de production de 11 222 $ la tonne, au-dessus du prix de vente du nickel qui s’est établi à 9 603 $ la tonne pour la période. Le prix officiel du nickel à la Bourse des métaux de Londres était de 11 750 dollars la tonne, ce jeudi soir.   
VNC a également affiché un résultat négatif, avant intérêts, impôts et amortissement, de 40 millions de dollars au cours du second trimestre précise le Metal Bulletin.

les + lus