La Nouvelle-Calédonie devient membre associé de l'Unesco

UNESCO PARIS ILLUSTRATION
© ABDULHAMID HOSBAS / ANADOLU AGENCY

La conférence générale de l'Unesco a approuvé, lundi 30 octobre à Paris, la demande de la Nouvelle-Calédonie. La collectivité ultramarine devient officiellement le 11e membre associé de l'organisation internationale.

Valentin Deleforterie
Publié le , mis à jour le

La Nouvelle-Calédonie, jusque là représentée par la France lors des conférences générales de l'Unesco, aura désormais sa propre place dans l'institution. En tant que membre associé, elle pourra notamment participer aux débats et proposer des questions à l'ordre du jour des différentes sessions. La collectivité n'aura en revanche pas le droit de vote, uniquement réservé aux Etats membres.

Il y a quelques mois, le président du gouvernement de Nouvelle-Calédonie, Philippe Germain, avait sollicité l'Etat afin qu'il appuie sa demande auprès de l'Unesco. Sa requête avait été acceptée en septembre dernier par Jean-Yves le Drian, le ministre des Affaires étrangères.


Des lagons classés au patrimoine mondial

Pour rappel, une grande partie des lagons néo-calédoniens est inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco depuis 2008. Les sites reconnus par l'organisation couvrent une surface totale de plus de 15 000 km².

Retrouvez la fiche de présentation de l'Unesco concernant la demande d'admission de la Nouvelle-Calédonie :


La réaction d'Annick Girardin

Dans un communiqué, la ministre des outre-mer "se félicite de cette nouvelle étape pour la Nouvelle-Calédonie".





les + lus