Morts violentes au sein du couple : la Guyane et La Réunion parmi les régions les plus touchées

Police - zone interdite - "banderole délimitant une scène de crime"
© Réunion 1ère

Le ministère de l'Intérieur vient de publier une étude annuelle sur les morts violentes au sein du couple en France en 2016. Rapporté au nombre d'habitants, la Guyane et La Réunion sont parmi les régions françaises les plus touchées par le phénomène. 

La1ere.fr Publié le , mis à jour le

Au cours de l'année 2016, dans l'ensemble de la France, 138 personnes sont mortes, victimes de leur partenaire, ou ex-partenaire. Selon l'étude annuelle du ministère de l'Intérieur, sur les 138 victimes, on dénombre 109 femmes et 29 hommes. Par ailleurs, neuf enfants sont également décédés lors de ces homicides au sein des couples. Au total, les morts violentes dans les couples représentent 15,5% des homicides non crapuleux.

Répartition par régions

La répartition de ces homicides par régions ou départements montrent que la Guyane et La Réunion sont proportionnellement très touchées par ce phénomène. Quatre homicides de ce type ont été dénombrés en 2016 à La Réunion, et trois en Guyane. Du coté des autres DROM, , les statistiques nationales mettent en évidence un homicide en Guadeloupe, un en Polynésie et un en Nouvelle-Calédonie. Les autres territoires ultramarins n'ont pas connus de cas.
carte homicides
© ministère de l'Intérieur

Rapporté à la population de chaque région, la Guyane est celle qui présente le ratio le plus élevé, comme le montra la carte ci-dessous. Le taux de ce type d'homicide pour 100.000 habitants est de 1,17 en Guyane. La deuxième région la plus touchée est la Corse (1,21) tandis que La Réunion arrive en troisième position (0,46).
carte homicides au sein du couple
© Ministère de l'Intérieur