La ministre des Armées rend hommage au soldat tahitien Albéric Rivéta lors d'une cérémonie dans l'Ariège

hommage soldat polynésien
© PASCAL PAVANI / AFP | La ministre de la défense rend hommage au soldat polynésien Alberic Riveta à Pamiers dans l'Ariège

La ministre des Armées, Florence Parly, a rendu hommage mardi à Albéric Riveta, le soldat polynésien mort au Mali le 17 juin, lors d'une cérémonie à Pamiers (Ariège), dans le quartier du 1er régiment de chasseurs parachutistes auquel il appartenait.

La1ere.fr (avec AFP) Publié le , mis à jour le

La cérémonie a commencé vers 14h15 sur la place d'armes du quartier Beaumont, où est installé le 1er RCP, régiment qu'Albéric Riveta avait rejoint en octobre 2016.

Une détermination hors du commun

"Nous sommes rassemblés aujourd'hui pour rendre hommage à votre frère d'armes et l'accompagner vers sa dernière demeure", a déclaré la ministre après avoir fait la revue des troupes, aux côtés de Jean-Pierre Bosser, chef d'état-major de l'armée de Terre, et du général Éric Bellot des Minières, commandant de la 11e brigade Parachutiste.

"Nos troupes engagées dans l'opération Barkhane ont fait preuve [au Mali] d'une bravoure, d'un dénouement et d'une détermination hors du commun. Le caporal Albéric Riveta en était un exemple magnifique", a-t-elle déclaré.
"Votre engagement total n'est pas inutile. Il est pour nous un vibrant appel à prolonger le combat contre le terrorisme et toutes les forces qui tentent de nous menacer ici et là-bas", a-t-elle aussi déclaré.
L'Élysée avait annoncé le 18 juin "la mort accidentelle" la nuit précédente du soldat "lors d'une opération aéroportée" au Mali, dans la région d'Almoustarat, au nord de Gao.
 

Un jeune Tahitien de 23 ans

 Albéric Riveta, chasseur parachutiste de 1ère classe, est né à Papeete il y a 23 ans. Il avait rejoint le Niger le 12 juin, puis le Mali, dans le cadre d'une opération menée conjointement avec les forces maliennes. Il était célibataire et sans enfant.
Une cérémonie a eu lieu lundi en son honneur aux Invalides à Paris. Élevé au rang de caporal à titre posthume, il a été fait chevalier de la légion d'honneur par la ministre, qui s'est ensuite retirée avec la famille du soldat.


Au Mali, 18 militaires ont été tués depuis l'opération Serval en 2013, à laquelle a succédé Barkhane, étendue à cinq pays du Sahel, en août 2014. Mme Parly, une spécialiste du budget, a succédé mercredi à Sylvie Goulard, restée un mois en fonction. Cette cérémonie à Pamiers était son premier déplacement hors de la région parisienne depuis son entrée au gouvernement.