Agnès Buzyn, ministre de la santé : " Non au dénigrement des services et des professionnels de santé à Mayotte."

ministre
© PHOTO: EMMANUEL TUSEVO

La ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn, en voyage à Mayotte, a visité les hôpitaux de Dzoumogné au nord et le CHM à Mamoudzou. Médecin de formation, elle a écouté avec bienveillance  les doléances des personnels soignants munis de banderoles portant leurs différentes revendications.

Emmanuel Tusevo
Publié le , mis à jour le

Agnès Buzyn a tenu à s’inscrire en faux contre la réputation  répandue dans l’ île et ailleurs sur les professionnels et les services médicaux du département.

S’agissant de la maternité du CHM que d’aucuns qualifient d’une des plus préoccupantes de France, la ministre a déclaré qu’elle est au contraire l’une des plus formidables de France.

« La maternité de Mamoudzou assure une activité énorme. Cette activité est en croissance et ce sont des professionnels extrêmement engagés qui y font un superbe travail, a-t-elle souligné, avant d’ajouter qu’il faut les aider parce que l’activité augmente énormément vu le nombre des personnes qui viennent accoucher à Mayotte. »

Elle a indiqué aussi que la restructuration de la PMI en cours vise un meilleur suivi des femmes et des enfants.

« Nous allons devoir accompagner cette augmentation d'activités, c'est une spécificité de Mayotte mais avant de parler des problèmes, soulignons quand même l’engagement des professionnels qui font un travail remarquable. », a-t-elle insisté.

La maternité de Mamoudzou a battu un nouveau record avec 9514 naissances en 2016. 70% des femmes qui y accouchent viennent des Comores et entrent clandestinement à Mayotte pour mettre leurs bébés au monde en toute sécurité et/ou pour bénéficier du droit du sol et donc obtenir la nationalité française à Mayotte, territoire français.

ministre
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO

Agnès Buzyn a tenu également à tordre le cou à l’idée selon laquelle le meilleur hôpital à Mayotte c’est l’avion.

« Ce n'est pas vrai que le meilleur hôpital à Mayotte c'est l’avion. C'est peut être vrai pour certaines pathologies. Il est vrai qu’aujourd’hui certaines pathologies ne peuvent pas être prises en charge sur le territoire mais ce n’est pas étonnant, il y a d’autres hôpitaux en métropole qui ne prennent pas en charge toutes les pathologies, mais il y a des pathologies pour lesquelles cet hôpital de Mayotte fait un remarquable travail, c'est un travail de proximité au service de la population. Ce serait dénigrer la qualité des professionnels qui y sont, en considérant qu’il n'y a que l'avion. Certainement pas.», a encore souligné la ministre des solidarités et de la santé.

« Par contre, quand on a une maladie rare, une maladie complexe, évidement on peut bénéficier d'une évacuation sanitaire mais c'est aussi vrai en métropole. », a-t-elle conclu.

EMMANUEL TUSEVO DIASAMVU

A LIRE AUSSI


Mayotte. La ministre de la Santé défend la qualité des soins

https://www.ouest-france.fr/mayotte/mayotte-la-ministre-de-la-sante-defe...

Votre avis nous intéresse !

Participez au Grand Jury des Médias d'Outre-mer (et gagnez un chèque cadeau par tirage au sort)

Je participe