L'affaissement de la chaussée de la rue de la vielle Halle à Saint-Pierre, le lundi 2 octobre 2017, a provoqué une importante perturbation de la circulation. "Pour répondre d'urgence à la problématique d’un rétablissement rapide de la circulation entre les villes de Saint-Pierre et du Prêcheur, une déviation avait très vite été mise en place.Toutefois, ce dispositif n’avait vocation qu’à n’être que provisoire", indique Christian Rapha, le maire de la ville. 

Au lendemain de cet affaissement, le maire découvrait que cette portion de route qui longe la rivière de la Roxelane, et qui permet de rejoindre la RD10 vers le Prêcheur est de la responsabilité de sa ville. "Nous n'avons pas les moyens d'effectuer de tels travaux", expliquait-il.

La CTM débloque le fonds de secours d'urgence

 

Face aux difficultés financières de la ville, le maire de Saint-Pierre a interpellé Alfred-Marie-Jeanne, le Président du Conseil exécutif de la Collectivité Territoriale de Martinique, afin d’obtenir "les moyens nécessaires et rapides d’effectuer les travaux". Alfred Marie-Jeanne a semble-t-il compris l’urgence des travaux. "Il s’est engagé à débloquer le Fonds de secours d’urgence ; une aide qui s’accompagnera également d’une subvention de l’État", précise Christian Rapha.

"De ce fait, les travaux devant débuter dans des délais plus courts, la circulation est rétablie aux horaires habituels afin de ne pas pénaliser plus longtemps l’économie martiniquaise".