Une vingtaine d'élèves et une dizaine de leurs parents veulent faire lever les barrages qui les empêchent de reprendre les cours au Legta de Croix-Rivail. Ils ont été reçus par le directeur adjoint de la DAAF (Direction régionale de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt), ce mardi matin (3 octobre 2017), à Fort-de-France.

Après plus d'une heure d'entretien, les parents et leurs enfants étaient plutôt satisfaits. "On attend la réponse du préfet pour une reprise des cours, jeudi ou vendredi", déclare avec entrain une parente d'élève. Seulement voilà, les manifestants pour le maintien à son poste de Philippe Aurore, l'ancien directeur du Legta, bloquent toujours les accès de l'établissement. Il faudra donc les "déloger" par les gendarmes. "C'est la responsabilité du préfet de faire lever les barrages", confirme Pierre Gauthier, directeur adjoint de la DAAF en Martinique. Pendant ce temps, Philippe Aurore, a pris ses fonctions hier en Guadeloupe.
Mobilisation Legta

Les parents et les élèves réclament la levée des barrages devant le Legta Croix-Rivail  - martinique  - martinique