Lambada: Chyco Dru, le bassiste martiniquais de Kaoma, effondré après la mort de Loalwa Braz Vieira

Publié le , mis à jour le
Kaoma
© Site officiel Kaoma | Loalwa Braz Vieira, la chanteuse du groupe Kaoma et Chico, le bassiste martiniquais du groupe.
Pierre Lacombe

Chyco Dru, le bassiste martiniquais du groupe Kaoma, est submergé par l'émotion et l'incompréhension depuis l'annonce de la mort de Loalwa Braz Viera. La chanteuse brésilienne de la Lambada, a été retrouvée morte carbonisée, ce jeudi au Brésil, victime d'un cambriolage. 

Il a appris la terrible nouvelle par une amie. Depuis, Chyco, le bassiste martiniquais du groupe Kaoma est sous le choc. Son amie, Loalwa Braz Viera, l'interprète brésilienne de La Lambada, le tube mondial de l'été 1989, a été retrouvée morte carbonisée ce jeudi au Brésil, victime d'un cambriolage organisé par le concierge de la petite auberge qu'elle tenait, à environ 100km de Rio. 


Lambada
"Je l'ai vu pour la dernière fois en décembre. Je ressens une profonde tristesse et beaucoup d'émotion. C'est une mort atroce, il n'y a pas de mots." indique t-il à la 1ere.fr.

La dépouille de la chanteuse de 63 ans avait été découverte dans la nuit de mercredi à jeudi, à bord de son véhicule incendié, dans la petite ville balnéaire de Saquarema, à une centaine de km de Rio de Janeiro, où elle tenait une petite auberge pour touristes. 


Selon la police, les trois hommes auraient profité de l'absence d'hôtes dans l'établissement cette nuit-là pour s'introduire dans le bâtiment et le cambrioler. Face à ces visiteurs, Loalwa Braz Vieira aurait tenté de résister avant d'être rouée de coups et d'être emportée dans sa propre voiture, évanouie. Cette fuite aurait duré à peine un km, avant que la voiture tombe en panne. C'est alors que les voleurs auraient décidé d'y mettre le feu, laissant leur victime mourir carbonisée. La police a annoncé l'arrestation de trois hommes de 18 à 23 ans, présentés comme les auteurs du meurtre.

Depuis l'annonce de son décès tragique, Chico se rémémore la formidable aventure du groupe Kaoma dont il était le bassiste.

"J'ai connu Loalwa en 1989. Nous enregistrions la musique de la Lambada. Deux chanteuses étaient prévues pour enregistrer les paroles mais elles ont refusé. Le producteur à alors organisé un casting. Avec Loalwa Braz Viera ça a tout de suite collé."











 

Le tube s'était vendu à 15 millions d'exemplaires dans plus de 100 pays

La chanteuse brésilienne a été retenue pour interpréter "Chorando se foi" (il est parti en pleurant), plus connue sous le nom de La Lambada. La Lambada est en réalité un genre musical tropical fusionnant carimbo, merengue, salsa et zouk, dont Loalwa Braz Vieira était l'icône brésilienne dans les années 1980. Ce hit tropical était accompagné d'un clip vidéo exotique et sensuel mettant en scène un couple de métis brésiliens dansant sur la plage dans un style chaloupé et très collé-serré, qui a considérablement contribué à son succès planétaire.
           
Le tube s'était vendu à 15 millions d'exemplaires dans plus de 100 pays et avait décroché plus de 80 disques d'or et de platine, ainsi que des centaines de récompenses à travers le monde, selon la page officielle de Loalwa Braz. 
Loalwa Braz Vieira et Chyco Dru ne se voyaient plus beaucoup en raison essentiellement de l'éloignement, mais le musicien martiniquais avait un projet auquel il voulait l'associer. "Je travaille en ce moment avec des musiciens africains et j'imaginais un lien avec le Brésil. Il y a beaucoup de points communs entre l'Afrique et le Brésil. Les rythmes musicaux, la façon de recevoir..." Malheureusement ce projet ne verra jamais le jour avec la chanteuse brésilienne.