La1ere a identifié "l'île déserte parfaite" de l'océan Indien photographiée par Thomas Pesquet depuis l'espace !

ile deserte thomas Pesquet
© Thomas Pesquet

Ce vendredi matin, l'astronaute Thomas Pesquet a posté depuis l'espace la photo de "l'île déserte parfaite, perdue au milieu de l'océan Indien". La1ere a mené l'enquête et a retrouvé cette îlot effectivement désert et... Français !

David Ponchelet
Publié le , mis à jour le

Depuis la Station Spatiale Internationale, l'astronaute français Thomas Pesquet a posté ce vendredi matin sur Twitter et Facebook une photo qui fait rêver :
celle de "L'île déserte parfaite". Voici comment il la décrit : "Vous cherchiez l'île déserte parfaite ? La voilà! Perdue au milieu de l'océan Indien et probablement habitée d'un seul palmier".


Mais quelle est cette île ???

L'océan Indien est vaste (73 millions de kilomètres carrés !), et les îlots de ce genre sont nombreux. Mais à La1ère, nous avons retrouvé l'îlot paradisiaque de Thomas Pesquet, et figurez vous qu'il est Français :-)
Plage des Glorieuses
© David Ponchelet / Outre-mer 1ère | Archipel des Glorieuses (îles éparses, dans l'océan Indien)

Son nom : l'île du Lys, également appellée "Petite Glorieuse".  Lîle du Lys se trouve dans l'archipel des Glorieuses, l'une des îles Eparses, gérées par les TAAF, les Terres Australes et Antarctiques Françaises. C'est là, au nord du canal du Mozambique, à 300 kilomètres au nord-est de Mayotte :
Glorieuses
© Google Map


La preuve avec Google Maps

Nous avons cherché sur Google Maps l'île de Thomas Pesquet.
Voici la photo originale :
ile deserte thomas Pesquet
© Thomas Pesquet

Et une capture d'écran de l'île du Lys, effectuée sur Google Map :
Ile du Lys Google Map
© Google Map
Pas de de doute, il s'agit bien de l'île du Lys :-)


Une île vraiment déserte ?

L'archipel des Glorieuses est composé de deux îles : la Grande Glorieuse (7 kilomètres carrés) et la désormais célèbre Ile du Lys (600 mètres de diamètre). Sur la Grande Glorieuse, distante de quelques centaines de mètres, il y a une présence humaine permanente : afin d'assurer la souveraineté française, un détachement de 14 militaires de la Légion Etrangère est présent, ainsi qu'un gendarme (venu de La Réunion). Ces forces françaises (qui sont généralement relevées toutes les six semaines)  s'assurent notamment que le Parc Naturel Marin des Glorieuses, créé en 2012, reste préservé et à l'abri de toute autre présence humaine.
Plage des Glorieuses
© David Ponchelet (Outre-mer 1ère) | Les Iles Glorieuses

Officiellement, donc, l'île du Lys est inhabité. Mais la réalité est différente : Elle sert parfois d'abri à des pêcheurs clandestins venus des îles voisines, Madagascar notamment. Un article du journal Le Marin, consultable ici, le montrait en 2015. Sur l'île du Lys, comme a pu le constater un journaliste de La1ere en 2009, on trouve des traces de cette présence : notamment des restes de feux de bois improvisés sur l'une des plages de l'île. 

Y aller ?

Sur la page Facebook de Thomas Pesquet, de nombreux internautes rêvent d'aller sur cette île. Eh bien... C'est très difficile, et même interdit : l'accès aux Glorieuses est soumis à autorisation de l'administration des TAAF. Seule une dérogation accordée par le préfet des TAAF peut vous autoriser à fouler le sol de l'île du Lys.
Iles glorieuses
© Biosphoto / Tony Crocetta | Les Iles glorieuses, comme les autres iles des Eparses ne comptent aucune population permanente.

Reportage Radio  

Ecoutez ce reportage radio réalisé en 2009 aux îles Glorieuses... Il permet de s'apercevoir que Les Glorieuses ne sont pas forcément l'île paradisiaque dont rêve Thomas Pesquet !