Transmettre les traditions, une mission pour Myriam Kérel

Myriam Kérel en séance de signatures à Iracoubo
© CL | Myriam Kérel, présidente de de l'association A Di Nou dédicace l'ouvrage " Accoucheuses d'antan d'Iracoubo et de Sinnamary

L'ancienne conseillère régionale et présidente de l'ex OCRG, Myriam Kérel vient de sortir avec son association A Di Nou, un ouvrage patrimonial sur "Les accoucheuses d'antan d'Iracoubo et de Sinnamary". Un éloge à ces courageuses femmes de Guyane, qui ont mis au monde des générations d'enfants.

Catherine Lama
Publié le , mis à jour le

L'ouvrage compte plus de 300 pages et pèse lourd. A l'intérieur, des conseils précieux pour les futures femmes enceintes inspirés de la tradition et des savoirs faire des accoucheuses. Des femmes de Guyane qui oeuvraient à n'importe quelle heure et faisaient, parfois de nombreux kilomètres pour mettre au monde des enfants.

Ouvrage Accoucheuses d'antan d'Iracoubo et de Sinnamary
© CL | Ouvrage Accoucheuses d'antan d'Iracoubo et de Sinnamary
Il y avait du monde à Iracoubo ce dimanche matin pour la présentation de ce livre qui met à l'honneur le travail des accoucheuses d'antan. De nombreuses gangans figuraient à la table d'honneur et certaines ont accepté de témoigner de cette vie d'autrefois où les accouchements avaient lieu à la maison.
Cet ouvrage est un travail de mise en valeur de 2 ans mené avec pugnacité par l'enfant d'Iracoubo, Myriam Kérel et son association ADN (A Di Nou). A l'intérieur, le lecteur découvre quelques unes de ces accoucheuses Marcelle Calixia Martine-Lama et Catherine Félicienne Sophie dite "Man Katine"notamment. Les illustrations naïves de l'artiste peintre Diane Félix mettent en scène ces moments de vie d'antan. La lecture de ce livre c'est aussi l'occasion de découvrir de nombreux remèdes naturels couramment utilisés depuis des siècles qui facilitent les accouchements et permettent aussi de soigner certaines maladies infantiles.

 Myriam Kérel


Pour se procurer l'ouvrage : adinou.prod@gmail.com - tél : 0694 38 54 79

Quelques remèdes

Contre les ballonnements
Utiliser le "gro mant" (Grosse menthe) en infusion. Il est particulièrement apprécié en cuisine dans les "blaffs".

Pour nettoyer le sang
Bouillir le "radjé disan" qui deviendra rouge comme le vin et boire pendant toute la journée.

Contre l'inflammation
Vider de l'eau chaude sur les feuilles de "Marikler rouj" puis écraser et presser pour récupérer le jus que vous mélangez au "gro siro" (sirop de cannes, de batterie) ou au miel. 

Votre avis nous intéresse !

Participez au Grand Jury des Médias d'Outre-mer (et gagnez un chèque cadeau par tirage au sort)

Je participe