Une matinée de travail mouvementée pour Ségolène Royal

Publié le , mis à jour le
La ministre Ségolène Royal face aux 500 frères cagoulés à la CTG
© JX | La ministre Ségolène Royal face aux 500 frères cagoulés à la CTG
guyane 1ère

Ségolène Royal, ministre de l'Environnement de l'Energie et de la Mer concluait ce matin à la CTG, la conférence de Carthagène. Cette conclusion a été troublée par l'apparition subite de représentants des collectifs 500 frères et Trop Violans encagoulés dans l'enceinte de délibération.

Moment de stupeur à la mi journée dans la salle de déibération de la Collectivité Territoriale de Guyane, des hommes vêtus de noir et encagoulés représentants des collectifs  500 frères et de Trop Violans ont déboulé au cri de "Nou bon ké sa" (nous en avons assez). Une intrusion qui s'apparente à un incident diplomatique, plusieurs membres dont des ministres des 25 délégations présentes pour la convention de Carthagène se sont retirés, choqués, certains craignant pour leur sécurité même s'il n'y a pas eu de violence physique. Quelques uns d'entre eux ont même décidé de quitter la Guyane au plus vite. 
Les manifestants ont demandé à la ministre de l'Environnement de l'Energie et de la Mer, Ségolène Royal, de faire instamment remonter à Paris, le problème grave de l'insécurité en Guyane.
Pour le président de la CTG, Rodolphe Alexandre, cette nouvelle action des collectifs 500 frères et Trop Violans aura des conséquences graves sur l'image de la Guyane.
Ces collectifs avaient démarré leur journée en bloquant les consulats du Guyana, Haïti, Saint Domingue et Surinam depuis 5h00  ce matin. Ils demandent la révision des accords pour les délinquants étrangers et la venue du ministre l'intérieur Bruno Leroux en Guyane.

Le reportage de Laurence Tian Sio Po et Franck Fernandes




  1. /
  2. guyane