La grogne des associations de prise en charge de l'accueil des demandeurs d'asile

Publié le Henri Leconte

Après trois mois de fermeture à partir du mois d’août dernier pour cause de saturation, le dispositif d’enregistrement des demandes d’asile a repris du service le 1er décembre. Nouveaux lieux d’accueil, nouveaux dispositifs, quel est le résultat trois mois plus tard ? C’est pire qu’avant affirment la Cimade, la ligue des droits de l’Homme, Médecins du monde, RESF et le collectif Astipa. Les instances locales viennent de signer une lettre pour dénoncer une situation qui se dégrade.

  1. /
  2. guyane