C’est une enquête totalement anonyme qui est proposée aux 12/20 ans de Guyane. Tamara Billon-Goedertier, étudiante en médecine en Guyane, veut l'utiliser pour préparer sa thèse. 
Accessible sur internet, cette enquête propose une série de questions relatives à l'homosexualité, et y répondre prend une dizaine de minutes. Elle s’adresse à tous les jeunes, quelle que soit leur sexualité. Le but est de connaître l'état d'esprit des jeunes, qu'ils soient hétérosexuels ou homosexuels. Il s'agit de questions intimes certes, mais non associées à des données personnelles : l'enquête reste anonyme et n'enregistre ni le nom, ni le prénom, ni quoi que ce soit qui puisse identifier la personne sondée. L’idée, c’est de pouvoir, pour la première fois en Guyane, relever un éventuel sentiment d’homophobie.


Les données recueillies ne serviront pas seulement à une thèse. Elles permettront également à une association comme le Refuge, qui vient en aide aux jeunes victimes d’homophobie, de cibler ses actions.