Le collectif Pou Lagwiyann Dékolé quitte la réunion avec la ministre Annick Girardin

Les membres du collectif Pou Lagwiyan Dékolé au premier rang
© Océlia Cartesse | Les membres du collectif Pou Lagwiyan Dékolé au premier rang au carbet de la caserne Loubère

La deuxième réunion du Comité local de suivi de l'Accord de Guyane en présence d'Annick Girardin, ministre des Outre-mer a avorté. Le collectif "Pou Lagwiyann Dékolé" a quitté la réunion au bout d'une heure.

Guyane 1ère Publié le , mis à jour le

La réunion a débuté à 15h  à Cayenne. La presse ne pouvait assister aux travaux. Annick Girardin a présenté un récapitulatif des avancées des mesures décidées dans l'Accord de Guyane et a annoncé que le Gouvernement a mis en oeuvre 77% des mesures du plan d'urgence.
A 16h, le collectif Pou Lagwiyann Dékolé a quitté la réunion.
Il dénonce la posture médiatique de l'Etat. Pour le collectif, l'Accord de Guyane n'est pas respecté. Les membres attendront le mois d'octobre et l'arrivée du président de la République Emmanuel Macron, car, martèle Djimitri Guard,  il faut arrêter le saupoudrage et enfin aborder les discussions de fond.
Les membres du collectif ont aussi souligné que le volet sanitaire et social a été complètement occulté.  

Ecoutez la réaction de Djimitri Guard, l'un des membres du collectif Pou Lagwiyann Dékolé recueillie par Océlia Cartesse



Votre avis nous intéresse !

Participez au Grand Jury des Médias d'Outre-mer (et gagnez un chèque cadeau par tirage au sort)

Je participe