L’affaire a été révélée par le site d’information waterkant mercredi. La police (KPS) surinamaise a arrêté cinq hommes, tous d’origine chinoise. Ils étaient à bord d’une voiture dont les vitres avaient été brisées. A l’intérieur du véhicule, les policiers ont trouvé des armes à feu et des perruques.
Ces membres de la KPS avaient été alertés par l’étrange couleur de peau des suspects. Ils avaient volontairement assombri leur visage, avec un produit s’apparentant à du cirage. Les enquêteurs en déduisent que les suspects voulaient se faire passer pour des afro-surinamiens. Dans leur rapport, les policiers ont décrit des individus « à la tête noire, mais le corps jaune, avec un accent chinois très prononcé ». Selon leur conclusion, ces cinq hommes avaient l’intention de jeter le discrédit sur la communauté afro-surinamaise.