Premières comparutions des pilleurs présumés de Saint-Martin

Pillages Saint-Martin
© Maëva Myriam Ponet

Les premières comparutions immédiates des présumés pilleurs de Saint-Martin ont eu lieu hier après-midi devant le tribunal correctionnel de Basse-Terre. Des peines de prison, ferme et avec sursis, ont été prononcées

Ronan Ponnet Publié le , mis à jour le

On les avait vus sur toutes les chaînes de télévision, tous les réseaux sociaux, avec un téléviseur sous le bras par exemple, ou autres objets volés… Les pilleurs de Saint-Martin, qui dans les jours suivant le passage de l’ouragan Irma, avaient dévalisé les commerces de l’île, sont désormais devant la justice.

Deux dossiers examinés

Sur les 102 personnes interpellées par les gendarmes ces dernières semaines, 39 font l’objet de poursuites judiciaires. Et les procès en comparution immédiate ont commencé hier après-midi devant le tribunal correctionnel de Basse-Terre.
Deux dossiers ont été jugés hier. Dans le premier cas, les deux prévenus dont un chef de dépôt, ont été condamnés à six mois de prison ferme pour avoir cambriolé le dépôt en question et rempli ensuite deux camions-frigorifiques volés. Des camions remplis de nourriture, d'alcool, de gels douche, de champagne, de flûtes à champagne. Ils avaient ensuite distribué leur butin à leurs amis et voisins. L'un des deux hommes a déclaré à la cour avoir eu peur de manquer de vivres... Une attitude "inadmissible" pour le procureur.
Dans le deuxième dossier, trois jeunes ont écopé de trois mois de prison avec sursis pour avoir "emprunté" selon leurs propos, un camion frigorifique, rempli de marchandises volées, sans qu’on ait pu établir si ces marchandises s’y trouvaient déjà…

Le procureur de la République de Basse-Terre et Saint-Martin, parle d’une "justice équilibrée".

Samuel Filniez, Procureur de Basse-Terre



Votre avis nous intéresse !

Participez au Grand Jury des Médias d'Outre-mer (et gagnez un chèque cadeau par tirage au sort)

Je participe