Les deux auteurs présumé de l’homicide de Priscilla Lonn ont été mis en examen et placés en détention provisoire hier en fin d’après-midi.
Comme nous vous le révélions lundi, le plus âgé a avoué être l’auteur des coups de feux mortels cette nuit du 2 août dernier à la résidence Delgrès à Montbazin à Basse-Terre.
Xavier Bonhomme, le procureur de la République à Pointe-à-Pitre, a tenu hier, en fin de journée, une conférence de presse sur le dossier.
Olivier Lancien

2 dates dramatiques 

Les deux frères ont été présentés au magistrat instructeur, hier, mercredi. La veille de l'anniversaire (5 octobre) de Jean-Noël Terram, l'auteur présumé des coups de feu. Il a donc 23 ans aujourd'hui. Autre date importante pour ces garçons, le 2 août, jour du drame et du meurtre de Prescillia Lonn... Egalement jour anniversaire du plus jeune des frères, Mathieu, également incarcéré. Il a fêté ses 18 ans, donc atteint sa majorité le jour des faits. 
Les deux hommes encourent jusqu'à 30 années de réclusion criminelle. 

Le contexte de l'affaire : il se trompe de cible 

Les deux frères Terram ont donné quelques détails sur l'affaire, lors de leur garde à vue. "Cet homicide s'inscrit dans une altercation entre 2 bandes. L'une qui vient demander des explications suite à un cambriolage. L'autre qui fête un anniversaire. Cela se passe mal. S'ensuit une altercation et des coups sont échangés". 
Toujours selon le procureur, Jean-Noël et Mathieu Terram retournent chez eux pour récupérer des armes. L'aîné redescend avec un fusil de chasse, de calibre 12. Il expliquera au cours de sa garde à vue avoir tiré sur une personne, croyant avoir affaire à un de ses agresseurs, qu'il croit reconnaître à son allure vestimentaire. C'est en fait Prescillia Lonn, qui n'a rien à voir avec cette histoire. 
Il la touche d'abord 2 fois, deux tirs mortels. Xavier Bonhomme explique alors que les coups de feu ont été tirés quasiment "à bout touchant". "Seuls quelques centimètres séparent le fusil et le corps de la victime". L'auteur principal indique alors avoir tiré une 3ème fois, alors que la jeune femme gît sur le sol. Elle décède quelques minutes après. 
L'autre frère redescend également, mais selon les premiers éléments de l'enquête, il n'aurait pas fait feu. 

Les antécédents des deux hommes

Les deux frères Terram étaient défavorablement connus des services judiciaires. Jean-Noël, l'aîné, avait eu une condamnation, il y a 2 ans pour trafic de stupéfiants. Mathieu n'avait jamais été sous le coup d'une condamnation, mais avait connu quelques procédures judiciaires à son encontre (sans condamnations). 
Des analyses techniques complémentaires seront réalisées. les deux suspects ont été incarcérés dans l'après-midi, au centre pénitentiaire de Fond Sarail, à Baie-Mahault. 
L'instruction, elle, se poursuit pour expliquer d'expliquer le contexte, ainsi que les raisons de l'altercation qui a donné lieu à ce terrible drame.