Ce jeudi 28 septembre 2017, à 13 h 40, la tour de contrôle du Raizet perdait le contact radio et radar avec un aéronef de tourisme de type Cessna (immatriculé aux États-Unis) effectuant la liaison entre Antigua et Pointe-à-Pitre. L'avion s'était déclaré en avarie moteur. 

Immédiatement, l’information est transmise au Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage (CROSS) Antilles-Guyane qui prend la coordination des opérations de recherche afin de retrouver et secourir les personnes à bord.

D'importants moyens de recherches maritimes et aériens

Le CROSS Antilles-Guyane engage un important dispositif aéromaritime composé d’un aéronef Falcon 50 de la marine nationale française et de quatre hélicoptères : trois hélicoptères de l’armée américaine présents sur zone et d’un hélicoptère militaire français qui a décollé du bâtiment de projection et de commandement "Tonnerre" présent à Saint-Martin. Le vedette SNSM de deuxième classe de Pointe-à-Pitre (SNS 263) a également participé aux recherches.
Malgré des conditions météorologiques dégradées, le pilote et son passager ont été relocalisés et hélitreuillés vers 17 heures par un hélicoptère américain; Ils sont sains et saufs.

Les deux personnes, dont un ressortissant américain ont été prises en charge pour un bilan médical sur un navire de guerre américain qui ralliait la zone de recherche et qui disposait d’une structure médicale adaptée. Compte-tenu de la nuit, elles seront rapatriées le vendredi 29 septembre au matin vers Pointe-à-Pitre.