Si la solidarité opère sur le terrain, pour les entreprises et les particuliers sinistrés survient un autre problème: celui de la trésorerie. Les dispositifs d'aide en place ne tiennent pas compte de cet aspect. Du coup, les associations de consommateurs, se mobilisent pour obtenir des banques, la mise en place de moratoires. L'IEDOM a mis en place une cellule de crise avec les autorités et l'ensemble des banques. Elle doit leur permettre d'évaluer la situation des particuliers et les entreprises. 

VOIR : Entretien avec Gilles Genre Grandpierre, le directeur de l'IEDOM
ENTRETIEN AVEC G GENRE GRANDPIERRE