L'après Maria : La traversée du désert pour la banane antillaise

bananiers cyclonés

La banane antillaise se porte mal sur le marché européen après le passage de l’ouragan Maria. Notre banane perd des parts de marché au profit des bananes ACP ou Bananes Dollars.

FJO avec Outremer 1ère Publié le , mis à jour le

L'ouragan Maria a décimé 100% de la production en Guadeloupe, 80% en Martinique.
Une perte estimée à 150 000 Tonnes pour la filière. (ou 4/5ème). 

Eric De Lucy, le président de l’UGPBAN, l’Union des groupements des producteurs de bananes des Antilles


Sur les marchés de l’hexagone et européens, la banane antillaise est en perte de vitesse et de terrain. La production du fruit jaune a nettement chuté depuis début septembre, et pour cause les bananeraies sont à terre.
Une conséquence terrible sur les marché les bananes ACP et les bananes Dollars occupent le terrain.

Eric De Lucy, le président de l’UGPBAN, l’Union des groupements des producteurs de bananes des Antilles

Sur les 4 millions d’euros de soutien que la Région Guadeloupe compte adopter cet après-midi pour venir en aide aux agriculteurs sinistrés, 1 million sera affecté aux producteurs de banane.
Conséquence sur le marché français: il faut gérer la pénurie.
BANANES ANTILLAISES

 

Votre avis nous intéresse !

Participez au Grand Jury des Médias d'Outre-mer (et gagnez un chèque cadeau par tirage au sort)

Je participe