Les élevages de poules en Grande Terre comme en Basse Terre n'ont pas été épargnés par le cyclone.  Pour certains,le sinistre est décourageant. 
Au Moule, pour l'une des fermes, c'est en milliers de poules pondeuses que se comptent les pertes. Depuis Maria, l'éleveur voit aussi sa production d'oeufs baisser de 50 %. L'exploitation est certes assurée, ce qui est rare dans le monde avicole, mais la procédure d'indemnisation risque d'être longue. 
L APRES MARIA POUR LES FERMES AVICOLES