Des aides tous azimuts

L'accueil des rescapés

Depuis le passage de l'ouragan Irma, un formidable mouvement de solidarité a été lancé. Il prend toutes les formes possibles, de l'initiative individuelle ou associative à l'organisation des entreprises ou des grands organismes.

Guadeloupe 1ère Publié le , mis à jour le

Le week-end a été marqué par de nombreux gestes de solidarité que les Guadeloupéens ont tenu à faire en faveur des Saint Martinois ou des Saint Barths. Des gestes qui se vivent aussi dans l'accueil de personnes que l'on connait ou pas et qui peuvent reprendre leur souffle avant de décider de ce qu'ils feront ensuite. C'est le cas d'Anne, arrivée en Guadeloupe en plein désarroiavec ses enfants 
VOIR : 

L ACCUEIL DES SINISTRES

Autre niveau d'aides, celles des maires de la Guadeloupe qui se sont retrouvés au World Trade Center pour décider de faire de leur mairie des centre d'accueil pour les dons. Celles aussi des syndicats, réunis avec plusieurs autres associations pour décider de la nature d'actions qu'ils pourraient mener, après l'analyse du contexte.
Plus originale, celle de l'ordre des avocats, prêt à se mettre à la disposition des habitants des deux îles du Nord pour les aider dans les démarches d'indemnisations qu'ils auront à mettre eu oeuvre au près des assurances.
VOIR : 
 

LES AIDES POUR L INDEMNISATION

Enfin on peut aussi noter les initiatives de Pôle Emploi qui traitera automatiquement le dossier des demandeurs d'emploi des deux îles, d'Orange qui maintient la gratuité des communications jusqu'au 13 septembre, d'Air Caraïbes qui, pour augmenter le nombre de places à mettre à la disposition des personnes qui veulent quitter les Îles du Nord pour rejoindre l'Hexagone, propose à ses clients déjà détenteurs d'un titre de transport sur ses prochains vols commerciaux, de reporter sans frais leurs voyage à la semaine prochaine. Air France pour sa part a mis en place un vol supplémentaire qui permettra à tous les habitants des îles du Nord qui le souhaitent, d'avoir des places sûres pour rejoindre l'Hexagone à prix modérés. Autant de gestes pour dire aux Martinois et aux Saint Barts, qu'ils ne sont pas seuls.

les + lus