Le flûtiste guyanais Yann Cléry revient avec "Motozot", un retour aux racines amazoniennes

Yann Cléry
© yannclery.com | Yann Cléry

L’album "Motozot" du chanteur et virtuose de la flûte traversière Yann Cléry est désormais disponible. Un projet novateur qui mêle musiques traditionnelles de Guyane à des influences jazz, hip hop et rock. 

Philippe Triay
Publié le , mis à jour le

« Motozot ». Mo, to, zot. Moi, toi, et vous, en créole guyanais. C’est dans cette harmonie et le syncrétisme de plusieurs styles de musique que le flûtiste, chanteur et compositeur Yann Cléry a choisi d’inscrire son nouveau projet. Dans cet album aux multiples influences, l’artiste effectue tout d’abord un retour aux sources, sans toutefois renoncer à ses côtés blues, funk et rock qui constituent sa marque de fabrique.

Rythmes bushinengé, créoles et amérindiens

Un retour donc à la musique guyanaise, incarné par l’utilisation des tambours et des rythmes bushinengé (descendants des "Nègres marrons" de Guyane, les esclaves en fuite), créoles et amérindiens, marqué également par l’usage de la langue créole. Dans son opus, Yann Cléry rend par ailleurs un hommage aux écrivains guyanais Léon-Gontran Damas et Elie Stephenson.

Pour son album, Yann Cléry s’est entouré des musiciens Sonny Troupé à la batterie, Boris Kulenovic à la basse, Karim Atoumane à la guitare, Jean-Emmanuel Fatna aux percussions et le DJ Charly Sy aux platines. L’album est disponible depuis le 20 octobre en CD et sur les plateformes numériques de téléchargement autorisé. Pour retrouver les prochaines dates de la tournée de l’artiste, c’est ICI.

 

les + lus