Le film Les Garçons sauvages, tourné à La Réunion, en compétition à Venise !

Les garçons sauvages
© UFO Distribution

Le premier long-métrage de Bertrand Mandico, Les Garçons sauvages, fait partie de la sélection de La Semaine Internationale de la critique du Festival de Venise. Le film devrait sortir en salle en fevrier 2018.

Albane Lussien
Publié le , mis à jour le

Pour son premier long-métrage, Bertrand Mandico avait une envie : se frotter au récit d'aventures. C'est chose faite avec Les Garçons sauvages.

Un film de genre

Le film retrace la dérive de cinq adolescents de bonne famille qui commettent un crime sauvage, au début du siècle dernier. Le temps d’une croisière répressive sur un voilier, ils sont repris en main par Le Capitaine. Mais les garçons se mutinent et échouent sur une île sauvage où se mêlent plaisirs et végétation fantastique. La transformation va pouvoir commencer… Le film, tourné sur pellicule en noir et blanc nous plonge donc dans un monde étrange, plein de bizzareries, à l’image de l’univers des précédents courts-métrages de Bertrand Mandico. Exemple : les garçons mutins du film sont tous interprétés par des comédiennes!

Teaser Les Garçons sauvages
UFO Distribution  -  la1ere


Entre William Burroughs et Jules Verne

L’histoire peut rappeler celle de Sa Majesté des mouches. Mais le réalisateur affirme en avoir pris le contrepied. Il situe plutôt son film à mi-chemin entre le roman éponyme de William S. Burroughs et Deux ans de vacances de Jules Verne.

"Le point de départ, c’est William S. Burroughs et Jules Verne. J’ai voulu créer comme une bouture entre les deux, comme si Deux ans de vacances avaient été perverties par William Burroughs."

 

les garçons sauvages
© UFO Distribution


Un tournage à La Réunion


"Quand j’ai commencé à penser aux Garçons sauvages, ce sont des films japonais qui me sont d’abord venus à l’esprit, ceux de la fin des années 60, comme Onibaba par exemple." 
Mais La Réunion s’est rapidement imposée à lui : "Très vite, j’ai pensé à La Réunion, parce que c’est mon île de référence."
Depuis plus de vingt ans,  Bertrand Mandico se rend effectivement régulièrement sur l’île. Il s’y est fait des amis comme le scénariste de BD Appollo.

Plus de cinq semaines de tournage

Sur huit semaines de tournage, l’équipe du film en a effectué cinq et demi à La Réunion, à l'automne-hiver 2015. Cap Poisson d’Ail, la plage du Tremblet ou encore celle de la Souris chaude…  L’équipe du film a sillonné l’île d’Est en Ouest, et du Nord au Sud !
Bertrand Mandico a même pu tourner dans un lieu mythique : la maison de La Sirène du Mississipi, le film de François Truffaut. "C’est un lieu magique que j’adore. Il n’y avait pas eu de tournage cinématographique là-bas depuis 1968."


Après Venise, le film est à l'affiche de l'Etrange Festival le 9 et 15 septembre 2017. Sa sortie sur grand écran est prévue pour début 2018 en métropole.