Evacuations, dégâts, météo : l'ouragan Maria quitte la Martinique pour la Guadeloupe [SYNTHESE]

maria
© Capture d'écran

Classé en catégorie 5 et qualifié de "potentiellement catastrophique", l'ouragan Maria s'éloigne de la Martinique désormais en vigilance grise et se rapproche de la Guadeloupe en vigilance violette. Évacuations, premiers dégâts, météo : le point sur la situation.

Laura Philippon
Publié le , mis à jour le

#Catégorie 5

L'ouragan Maria n'a cessé de se renforcer ce lundi 18 septembre. Depuis 2h du matin (heure de Paris), ce mardi, il est désormais en catégorie 5, la catégorie maximale. Des vents allant jusqu'à 260 km/h menacent de façon imminente les Caraïbes. "Maria devient un ouragan potentiellement catastrophique", estime le Centre national des ouragans (NHC) américain. Ce nouveau phénomène intervient une dizaine de jours seulement après le passage ravageur d'Irma à Saint-Martin et Saint-Barthélemy.

 

#Vigilances

Après plusieurs heures en alerte violette, le seuil maximum, la Martinique est passée en vigilance grise, lundi soir (heure locale). Le confinement de la population reste obligatoire et seules les équipes de secours et d'intervention peuvent se rendre sur le terrain. De son côté, après avoir passée la journée en alerte rouge, la Guadeloupe vient de passer ce lundi vers 20h (heure locale) en alerte violette. Les habitants doivent se confiner.
 

#Evacuations en Guadeloupe

Le préfet de la région Guadeloupe a également ordonné l'évacuation des zones à risques. Dans un communiqué, la préfecture indique qu'un arrêté "interdit à toute personne d'entrer et de séjourner dans des zones identifiées à risque pour chaque commune de l'archipel. Ces risques portent sur les inondations, les submersion et les glissements de terrain."
 
 
Cette décision intervient alors que l'ouragan Maria se déplace très lentement, à 9 km/h environ. Dans un communiqué diffusé ce lundi soir, le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb insiste sur le "risque important de submersions-inondations, de coulées de boue ou de glissements de terrains par endroit".
 

#Inquiétude pour Marie-Galante et les Saintes

L'ouragan Maria devrait concerner la Guadeloupe dans les heures qui viennent. Les vents pourraient atteindre et même dépasser sur les hauteurs 200 km/h, les précipitations cumulées sur 24 heures pourraient être comprises entre 200 et 400 mm, et la houle au large de la Guadeloupe approcherait les 8 à 10 mètres, indique le ministère de l'Intérieur, dans son communiqué. "Marie Galante, Les Saintes et la moitié sud de la Basse Terre sont les régions les plus exposées", estime Météo-France. Mais la situation évolue très vite et Maria ne cesse de se renforcer.
Regardez ces images de Guadeloupe 1ère :
Images
 

#Premiers dégâts en Martinique

La Martinique a subi pendant plusieurs heures des vents violents, de la pluie, mais aussi une forte houle ce lundi. L'ouragan Maria s'éloigne très lentement. Il est passé à environ 25 kilomètres des côtes de l'île, selon Météo France en Martinique, qui met en garde contre les rafales de vents, la pluie et la houle qui va encore durer.

Selon un bilan provisoire communiqué à 15h (heure locale) par la préfecture, les pompiers ont effectué une quarantaine d'interventions, près de 33 000 clients sont privés d'électricité. Des coupures d'eau ont lieu sur différentes communes. Des rivières sont sorties de leur lit. De nombreux arbres et des branches sont également tombés sur les chaussées. Des vents de 180 km/h étaient attendus, des précipitations cumulées entre 200 et 300 mm, avec des vagues de 8 à 9 mètres.
 

#Passage sur la Dominique

Après la Martinique et avant la Guadeloupe, l'ouragan Maria devrait frapper de plein fouet l'île de la Dominique dans les heures qui viennent. Le dernier ouragan de catégorie 4 (et non 5) à avoir frappé la Dominique était David en 1979.
 
 

#St-Martin et St-Barth en vigilance rouge

Saint-Martin et Saint-Barthélemy, qui devraient voir s'approcher Maria à 150 km au sud de leurs côtes ce mardi, sont passées en vigilance rouge à 1h du matin (heure de Paris), ont annoncé les autorités, qui se préparent pour "l'hypothèse la plus pessimiste".
 
"On a du mal à définir la trajectoire deux heures avant parce que notre relais sur la partie hollandaise est complètement HS. Donc nous prenons les précautions les plus extrêmes", a expliqué Daniel Gibbs, président de la collectivité.
 

#Activités stoppées

En Martinique, durant la vigilance violette, l'activité économique a été "stoppée", les transports en commun "interrompus". Les établissements scolaires et les crèches sont fermés. L'ouragan a aussi entraîné le report du dépôt des documents de propagande des candidats aux sénatoriales de dimanche.
 
En Guadeloupe, le préfet a là aussi ordonné la fermeture des écoles et des administrations et entreprises. Ce lundi, la plupart des habitants ont respecté les consignes.
 
 

#Transport aérien suspendu

Air France, Air Caraïbes et Corsair ont reporté des vols à destination ou en provenance de Pointe-à-Pitre et Fort-de-France lundi. Tous les vols sont annulés dans les deux aéroports de Guadeloupe et Martinique.