Zika : Guillain Barré, microcéphalie, arrivée à La Réunion, transmission sexuelle, les spécialistes vous répondent

Zika
Martin Baumer

Alors qu’une étude vient de démontrer le lien entre le Zika et de graves troubles neurologiques chez l’adulte, le virus inquiète. Dans le cadre de l’émission Transversale Santé, vous avez pu poser vos questions. Les invités vous répondent en vidéo.

Oui, il existe bien un lien entre le Zika et le développement chez certains adultes d’un syndrome de Guillain Barré, créant de graves troubles neurologiques ! Le Dr Didier Musso, directeur du pôle de recherche sur les maladies infectieuses émergentes de l’Institut Louis Malardé à Tahiti, a réservé sa première réaction à Outre-mer 1ère. « On était quasiment certains du lien parce que, pendant l’épidémie, les cas de Guillain Barré ont été multiplié par 20 en Polynésie. C’est désormais montré par une étude cas-témoin » explique celui qui travaille avec son équipe sur le virus de Zika depuis son apparition en Polynésie française en 2013.
 
Transmission sexuelle
« Les départements français de l’océan Indien sont à fort risque d’introduction du Zika » a-t-il par ailleurs assuré. En revanche, une épidémie d’une telle ampleur en France hexagonale est très peu probable selon Yazdan Yazdanpanah, chef du service des maladies infectieuses et tropicales de l’Hôpital Bichat, chercheur à l’Inserm et coordonateur du réseau REACTing lancé par le Ministère de la Santé. Concernant la transmission sexuelle, « il faut être prudent » prévient Catherine Solano, médecin sexologue, car il n’y a pas aujourd’hui assez de recul pour assurer que la transmission ne se fait que par la pénétration.
 
Didier Musso, Yazdan Yazdanpanah et Catherine Solano ont également répondu aux questions que vous, lecteurs de La1ere.fr, leur avez posées via notre site ou notre page Facebook. Retrouvez leurs réponses dans l’émission Transversale Santé, en vidéo, présentée par Martin Baumer.