« Que ton aliment soit ton seul médicament » [Transversale Santé]

alimentation saine

Outre-mer, de très nombreuses maladies sont liées à une mauvaise alimentation. Pourtant, les bienfaits des fruits et légumes locaux sont indéniables. Alimentation et santé, c'est le thème abordé cette semaine dans l'émission Transversale Santé.

"Que ton aliment soit ton seul médicament !" Ces quelques mots attribués au père de la médecine, Hippocrate, résonnent plus que jamais aujourd'hui dans les Outre-mer français. Il y a, dans nos territoires, deux à trois fois plus de surpoids et de diabète que dans l'Hexagone. Les cas d'hypertension et d'accidents vasculaires cérébraux sont également nombreux. En cause, une alimentation moins saine et moins équilibrée qu'il y a quelques années.

Pourtant, nos assiettes ultramarines sont un modèle de nourriture peu grasse et parfaitement équilibrée : féculents, légumes et protéines animales. Quelles explications de ce paradoxe ? Quelles solutions ? On en parle dans Transversale Santé.


"Les aliments traditionnels locaux ont des atouts nutritionnels certains" confie depuis La Réunion Fridor Funteu, directeur de l'Institut régional d'éducation nutritionnelle. Par ailleurs, "les fruits d'Outre-mer sont d'excellents antioxydants" ajoute le Dr Marie-Antoinette Séjean, médecin nutritionniste, présidente du colloque Nutricréole. Ils permettent de "brûler certaines cellules responsables du cancer", ils permettent aussi de ralentir le vieillissement. Pourtant, depuis quelques années, "l'assiette créole" évolue de manière plutôt négative. "La transition nutritionnelle dans nos Outre-mer fait, malheureusement, que ces aliments locaux disparaissent" renchérit Fridor Funteu. Cela conduit inévitablement à un accroissement du nombre de cas d'obésité. Des solutions existent : "on peut aimer manger de très bonnes choses saines, assure la cuisinière Suzy Palatin. Dans la fameuse sauce chien, par exemple, il n'y a pas d'huile."