Le VIH des enfants et des ados : d’importants progrès dans la lutte [VIDEO]

Le VIH des enfants et ados

Entre 2009 et 2013, le nombre d’enfants contaminés par le virus du sida, chaque année, est passé de 400 000 à 240 000. En France, le taux de transmission du VIH de la mère à l’enfant est devenu quasi nul. La lutte porte ses fruits.

Mettre un terme à l'épidémie de sida d'ici à 2030, c’est l'objectif ambitieux des Nations Unies. Car aujourd'hui, les progrès dans la lutte sont importants. La meilleure illustration vient d’un pays de la Caraïbe, Cuba, premier à parvenir à totalement éliminer la transmission du virus de la mère à l'enfant. Car le VIH, ce n'est pas qu'une affaire d'adultes et de relations sexuelles, c'est aussi des enfants, des ados porteurs depuis leur naissance : entre 10 et 20 naissent chaque année en France.
 
On le sait, les départements français d'Amérique sont particulièrement touchés par le sida. La Guyane est très loin devant avec 147 cas pour 100 000 habitants, soit 16 fois plus que la moyenne nationale. Bien heureusement, la lutte dans la transmission du virus à l’enfant a fait d’énormes progrès. Aujourd’hui, une femme atteinte du VIH et prise en charge avant la conception peut avoir un enfant sans le moindre risque de le contaminer. Le taux de transmission est aujourd’hui estimé en France à 0,1 %, il s’agit essentiellement de femmes n’ayant pas été suivies ou pas informées qu’elles étaient porteuses de la maladie. La lutte est toutefois loin d’être totalement gagnée, notamment dans les zones reculées. Et la prise en charge des jeunes doit être maintenue.
 
Le VIH des enfants et des adolescents, on en parle cette semaine dans Transversale Santé avec Martin Baumer. La chronique du Dr Catherine Solano est consacrée aux nouveaux autotests rapides de dépistage du Sida.