Petits et grands gestes des économies d'énergie [Transvsersale conso en vidéo]

DAK Industries
© DAK Industries | La Réunion, deuxième région européenne pour le taux d'équipement en chauffe-eau solaires
Sébastien Letard

Les Outre-mer doivent parvenir à l’autonomie énergétique en 2030. Les élus, les entreprises et les producteurs d'énergie sont impliqués dans cette révolution énergétique. Mais les citoyens-consommateurs ont eux aussi leur rôle à jouer.

Dès le plus jeune âge, les gestes éco-citoyens sont désormais enseignés : éteindre la lumière, ne pas laisser les appareils en veille… Ils permettent une réduction sensible de la consommation des ménages. Mais l’objectif d’autonomie énergétique des Outre-mer à l’horizon 2030 demande des actions supplémentaires.
 
La première source d’économies d’énergie est à trouver du coté des équipements électroménagers. A travers, une utilisation optimisée. Mais aussi par des achats d’appareils économes en énergie. Depuis 2011, les étiquettes énergétiques sont obligatoires. Des appareils « tropicalisés » sont aussi proposés par les fabricants. Les appareils les plus économes permettent d’économiser un tiers de la consommation d’énergie. Le gain peut aller jusqu’à 90% pour l’éclairage, grâce aux ampoules à économie d’énergie.

Economies d'énergie
© Ademe

Chauffe-eau solaire

 Autre outil désormais obligatoire pour les nouveaux logements : les chauffe-eau solaires. La fabrication d’eau chaude représente en moyenne 30 % de la consommation d’énergie d’un foyer. Avec près de 50% de taux d’équipement des foyers, la Réunion est exemplaire en la matière, classée au deuxième rang des régions européennes. Sur l’île, la société DAK Industries emploie par exemple une quinzaine de salariés pour la fabrication et l’installation de chauffe-eau solaire. Mais elle doit faire face à la concurrence de produits importés qui ne sont pas toujours adaptés aux conditions tropicales.
 
Étape suivante, la rénovation énergétique des logements. Si, dans l’hexagone ou à Saint-Pierre et Miquelon,  la nécessité d’isoler un appartement ou une maison est assez facile à comprendre pour faire des économies de chauffage, ces travaux sont tout aussi essentiel pour rafraîchir les logements en zone tropicale… Pour réduire ou éviter le recours à la climatisation, EDF et l’Ademe soutiennent l’isolation des toits. Elle peut permettre de renvoyer jusqu’à 97% des rayons du soleil et éviter une surchauffe des logements. Les murs, les portes et fenêtre peuvent aussi être adaptés.
 

Passer aux travaux

Pour les travaux de rénovation comme pour l’installation des chauffe-eau solaire, des aides financières existent. Elles sont tantôt apportées par EDF, tantôt par les collectivités, tantôt par l’Etat à travers le crédit d’impôt ou le prêt à Taux zéro dans les DOM. Au premier janvier 2016, il faudra avoir recours à un professionnel certifié RGE ( reconnu garant de l’environnement) pour en bénéficier. Selon les territoires, les conseils peuvent être apportés dans les Points Info Energie, les ADIL ou les bureaux mis en place par les collectivités.
 
Enfin certains foyers peuvent choisir de produire de l’énergie, grâce à un panneau photovoltaïque. EDF a l’obligation de racheter l’électricité produite chez les particuliers à un tarif garanti fixé par l’Etat.
 
Transversale Conso reçoit 3 invités : 
- Françoise Garcia, coordinatrice Outre-mer à l’Ademe
- David Amiel, PDG de DAK Industrie, fabricant de chauffe-eau solaire
- Patrick Le Peurian, expert efficacité énergétique à EDF-SEI
 
Une émission animée par Sebastien Letard

Réalisation : Denis Deygout
Responsable de la collection Transversales : Gladys Say