Le jazz voluptueux de Ronald Tulle

Ronald Tulle aux côtes de Louis-Gérard Salcede en studio à Radio Outre-mer 1ere
© DR- | Ronald Tulle (à gauche) aux côtes de Louis-Gérard Salcede en studio à Radio Outre-mer 1ere
Louis-Gérard Salcède

Le pianiste martiniquais est en concert ce jeudi 21 mai au Petit Journal Montparnasse*


Pianiste, dans la lignée des Marius Cultier et autres Paulo Rosine, Ronald Tulle porte en lui un voluptueux jazz caribéen qu'il nous donne à entendre au fil des dix titres de l'album "Raising".

Un opus où les rythmes de sa Martinique natale et de la Caraïbe sont ordonnancés sur une trame jazzy. "L'erreur serait de penser que le jazz se limite à une rythmique. Le jazz n'est pas un rythme, le jazz c'est une façon de penser la musique avec la liberté liée à l'improvisation, et je m'inscris parfaitement dans cette démarche puisque je joue aussi bien la biguine, la mazurka que le zouk en jazz."

Le zouk auquel Ronald Tullle, qui a été arrangeur d'artistes comme Jocelyne Beroard ou Tanya Saint Val, a voulu rendre un hommage particulier à travers notamment le remarquable "Sé nou". "J'ai voulu m'insurger contre ceux disent que le zouk est une musique de second niveau. J'ai voulu montrer qu'il pouvait délivrer de belles harmonies, et laisser la place aussi à l'improvisation".    

De formation classique, il a été premier prix  au conservatoire national de Rouen, Ronald Tulle n'oublie pas d'où il vient. "J'ai baigné dans la musique dès l'enfance. A Fort de France, comme dans beaucoup de familles en Martinique, nous avions un piano à la maison, mes soeurs en jouaient, ma mère l'enseignait. Pour autant, je me suis formé tout seul en écoutant. J'ai ainsi joué du piano à l'oreille bien avant d'avoir su l'écrire".

Aujourd'hui, Ronald Tulle est professeur au Conservatoire de Ducos, en Martinique, où il enseigne les bases classiques à ses élèves : "Debussy, Mozart, Bach"  tout en organisant des masters classes autour du jazz.  

Pour "Raising" sorti fin 2014, il a ainsi invité le "maître" bassiste Michel Alibo, et s'est entouré, entre autres, de Thierry Vaton au Fender Rhodes et de Thomas Belllon (du groupe Kassav') à la batterie et Alex Bernard (Fal Frett) à la contrebasse. L'occasion aussi de découvrir le prometteur Ralph Lavital à la guitare pour un ensemble à la fois voluptueux et... puissant.


Pour aller plus loin : "Raising" : http://www.ronaldtulle.com/  
* Le 21 mai au Petit Journal Montparnasse, Paris 14e, à partir de 21H 
  Le 23 mai Kazz'Art Mizik Festival  Bakoua aux Trois-Ilêts Martinique
  Le 24 mai Festival Jazz 'n Creole  La Dominique