Avec Djokla la cour ne dort pas !

Djokla
© Louis-Gérard Salcede | Le compositeur et pianiste invité à Radio Outre-mer 1ere
Louis-Gérard Salcède

L'artiste martiniquais présente Yémistikri  à l'Entrepôt Villette à Paris ce vendredi 19 juin

Funambule du tambour et du piano, Djokla trace un chemin original autour de la musique traditionnelle de la Martinique et les sonorités mondiales.

Avec maestria, Djokla mêle les rythmes traditionnels (Bélè, Chouval bwa) de son île natale avec le rock, le zouk, ou encore le reggae-dancehall.

Auteur, compositeur, pianiste de formation, Djokla ne dort pas. Après Lé a rivé en 2011, et Raggadrille en 2013, il réveille nos oreilles et nos consciences avec le revitalisant Yémistikri. 

Ici, c'est le Kompa d'Haïti qu'il a choisi pour accompagner le texte du poète guadeloupéen Ti Malo autour des aventures (revisitées pour l'occasion) de Kompère Lapin, personnage phare des contes antillais.

Depuis plus de vingt ans ans, Djokla vit à Strasbourg dans l'Est de la France, au carrefour de l'Europe et du monde. Et c'est le monde entier qui résonne dans ses compositions. Pour "Pa ni traka" le deuxième titre de son CD,  il est en featuring avec le MC Skunkhead pour un titre débordant d'énergie et de vie à la manière de Jeff Joseph. Une collaboration qui fait suite à une tournée à Londres en Angleterre. 

Pour ce nouveau single, Djokla s'est entouré de musiciens de renom : Thierry Vaton aux claviers, Bago aux percussions et Jean-Philippe Fanfant à la batterie que l'on  devrait retrouver pour l'album attendu en 2016.


Interview : 

En concert :  

19 juin : Entrepôt La Villette. Paris

2 juillet : Festival Meythet. Annecy (Haute Savoie)

10 juillet >10 août :  En Martinique