Organigramme et littérature

Serge Letchimy
© CITIZENSIDE/YANN KORBI / citizenside.com
Jean-Marie Chazeau

Au sommaire ce matin : les ultramarins dans l’organigramme de Benoît Hamon, François Bayrou et les écrivains d’outre-mer, et un nouveau sondage qui confirme que ni le candidat des Républicains ni celui du PS n’atteindraient le second tour…

Emmanuel Macron, la littérature et l'outre-mer

Emmanuel Macron renonce à se rendre outre-mer dans quinze jours : il était attendu à la Réunion du 17 au 19 mars, mais il va devoir préparer le débat organisé par TF1 le 20 mars entre les principaux concurrents. Il ne s’agirait que d’un report selon ses partisans.
Dimanche, François Bayrou s'est démarqué de son nouvel allié à propos de la culture. Emmanuel Macron avait lancé en meeting à Lyon le 4 février : "il n'y a pas une culture française, il y a une culture en France, elle est diverse, elle est multiple". Sur Europe 1, le président du MODEM, qui soutient désormais le candidat d’En marche, a déclaré : "Pour moi il y a une culture française, je suis un défenseur de la culture et de la langue française". Selon l'ancien ministre de l'Education, "nous portons en nous un patrimoine immémorial qui vient de loin et se projette dans l'avenir". "On peut remonter très, très loin, à la Renaissance", a ajouté M. Bayrou. "Il faut faire sienne cette culture française, elle est irriguée par des sensibilités différentes qui peu à peu l'enrichissent", a ajouté le maire de Pau. "La culture française est un fleuve, qui a des affluents", a aussi fait valoir le dirigeant centriste. M. Bayrou a notamment pointé le "rôle extraordinaire joué par les écrivains d'Outre-mer, français ou d'autres Outre-mer, haïtiens".

 
L'outre-mer dans l'organigramme de Benoît Hamon

Le candidat du PS Benoît Hamon a dévoilé l’organigramme de sa campagne dimanche. On y retrouve la ministre des outre-mer, Erika Bareigts, à la « coordination des élus d’outre-mer », et le Martiniquais Valentin Narbonais parmi ses porte-paroles.
Vendredi, Benoît Hamon avait rencontré les élus ultramarins PS ou apparentés, comme le Guadeloupéen Victorin Lurel, le Mahorais Ibrahim Aboubacar, le Réunionnais Patrick Lebreton, mais aussi Serge Letchimy. Le Martiniquais, après deux heures de discussion avec le candidat socialiste, s’est trouvé des points communs avec lui… Il l’a dit à Alain Rosalie

Serge Letchimy

vendredi 24 février
Serge Letchimy qui ne s’est pas encore prononcé sur un éventuel soutien à Benoit Hamon.
Le candiat du PS a en revanche reçu la confirmation du ralliement de Yannick Jadot : 80% des militants d’Europe Ecologie les Verts l’ont approuvé hier. Mais avec Jean-Luc Mélenchon ce sera bien chacun sa candidature.


Guerre civile ? 

Le Premier ministre Bernard Cazeneuve accuse François Fillon, d'avoir fait preuve d' "irresponsabilité" en dénonçant un climat de "quasi guerre civile" en France. Le candidat des Républicains avait accusé le gouvernement de laisser des "manifestations violentes" perturber la campagne électorale. C’était le cas à Nantes dimanche, où Marine Le Pen tenait un meeting

Sondage du jour 

Vers un duel Emmanuel Macron-Marine le Pen au second tour ? C’est ce que laisse présager un nouveau sondage Kantar pour RTL et LCI ce matin : 27% d’intentions de vote pour la présidente du FN au 1er tour, 25% pour le leader d’en Marche, qui l’emporterait au second tour.


Signatures pour Oscar Temaru

Et puis rentré à Tahiti, après sa campagne dans l’hexagone, Oscar Temaru a indiqué sur Polynésie 1ère qu’il avait les parrainages nécessaires pour se présenter. 511 promesses de signatures dans 30 départements et collectivités d’outre-mer selon son entourage… A demain.