Guyane: ouverture du pont de l'Oyapock, et après?

accords frontaliers Guyane Bresil
outre-mer http://webservices.francetelevisions.fr/staticftv/images_pdm_ni/2017-03-19/WEB-170319-004_afd7b050-eeef-0134-e714-00155d268d09_1489941261_1200.jpeg la1ere la1ere 161sec.

Le pont de Saint-Georges de l'Oyapock ouvre à la circulation lundi 20 mars. Mais faute d'accords transfrontaliers entérinés, le transport de marchandises n'est toujours pas d'actualité.

Maïté Koda
Publié le , mis à jour le

La plus grande frontière française se traverse désormais par la route. Le pont de l'Oyapock, qui relie les deux rives du fleuve Oyapock, entre la Guyane et le Brésil a été inauguré ce samedi, plus de six ans après sa construction, et… vingt ans après le lancement du projet.
 

Aucun membre du gouvernement n'a fait le déplacement

Un moment historique, salué par les autorités brésiliennes et guyanaises, même si aucun membre des deux gouvernements n'a fait le déplacement. La ministre de l'Environnement Ségolène Royal,  qui était annoncée,  a écourté son séjour dans le département français d'Amérique du sud après avoir été prise à partie par le collectif des 500 frères en pleine conférence internationale. Son entourage réfute néanmoins tout lien entre l'intervention musclée des hommes cagoulés et le départ de la ministre.
 
Ce sont donc, entre autres, pour les Français Rodolphe Alexandre, président de l'Assemblée de Guyane, Georges Patient, sénateur de Guyane et le député Gabriel Serville, qui ont officiellement inauguré le pont. Coté brésilien Waldez Goes da Silva, gouverneur de l'état d'Amapa et le sénateur  Joao Capiberibe étaient également présents.
 
 

Un visa nécessaire pour les Brésiliens, mais pour pour les Guyanais

S'ils ont tous affiché leur satisfaction de voir le projet enfin aboutir, la frontière entre la France et le Brésil ne se franchira pas non plus sans encombre.
Les Brésiliens, auront eux toujours besoin d'un visa pour se rendre en Guyane, quand les Guyanais pourront circuler dans l'autre sens simplement munis d'un passeport en règle et en signalant leur présence.
Seuls les habitants des communes de Saint-Georges de L'Oyapock en Guyane et d'Oiapoque au Brésil, reliées par le pont pourront bénéficier d'un laisser-passer valable trois jours renouvelables.
 

Le transport de marchandises toujours pas d'actualité

Le pont qui ouvre à la circulation ce lundi ne sera accessibles qu'aux piétons et aux véhicules légers et de tourisme. Le transport de marchandises, même s'il est à l'étude, n'a toujours pas fait l'objet d'un accord entre les deux pays, comme l'explique le reportage de Guyane 1ere (en haut d'article)

Votre avis nous intéresse !

Participez au Grand Jury des Médias d'Outre-mer (et gagnez un chèque cadeau par tirage au sort)

Je participe