La cocaïne était cachée dans des pots de pâte à modeler: un an de prison pour le trafiquant

Publié le , mis à jour le
cocaïne
© photo d'illustration
La1ere.fr

Un jeune homme de 26 ans, habitant Cagnes-sur-Mer dans les Alpes -maritimes a été condamné lundi 6 février à un an de prison et 70 000 euros d'amende pour trafic de cocaïne. La drogue, expédiée depuis la GUadeloupe était dissimulée dans des pots de pâte à modeler.

La méthode aurait pu fonctionner sans le flair des chiens policiers. Fin janvier, deux kilos de cocaïne sont expédiés depuis la Guadeloupe chez un habitant de Chateauneuf-du-Rhône, dans la Drôme. Mais, comme le raconte France Bleu Drôme Ardèche, dès le passage à la douane, les chiens repèrent la drogue.

Vingt-quatre pots de pâte à modeler fourrés de cocaïne

Plutôt que d'intercepter le colis, les douaniers préfèrent le laisser suivre son chemin, afin d'interpeller le destinataire. Ce dernier récupère son bien en bas de l'immeuble.  Il est aussitôt placé en garde-à-vue: à l'intérieur du colis se trouvent 24 pots de pâte à modeler, qui contiennent deux kilos de cocaïne.
Mais l'homme qui a réceptionné le colis n'est pas celui dont le nom figurait sur l'adresse: il avoue aux forces de l'ordre avoir mis au point un système de livraison: il donne une vraie adresse et réceptionne le colis comme si c'était le sien lors du passage du facteur.

Il aurait du toucher 2 000 euros

Pour autant, il a assuré lors de son procès de pas être un trafiquant aguerri et son avocate l'a présenté comme un "pied nickelé", qui devait, après avoir ramené le colis à Cagnes-sur-Mer, être rémunéré 2 000 euros.
Le tribunal l'a condamné à un an de prison et 70 000 euros d'amende.