Calypso Rose, la reine trinidadienne du calypso, achève sa tournée française au Trianon de Paris vendredi

Publié le , mis à jour le
calypso rose
© LOIC VENANCE/AFP | Calypso Rose en concert en août 2016 à Crozon, en France.
Par Philippe Triay

La Trinidadienne Calypso Rose, reine incontestée du calypso, termine son intense tournée de deux mois dans l’Hexagone au Trianon de Paris, ce vendredi 25 novembre. A vos marques.

La musique conserve. A 76 ans, Calypso Rose, née McCartha Linda Sandy Lewis sur la petite île caribéenne de Tobago, a toujours la fraîcheur de l’éternelle jeune fille qui écrivit son premier calypso à l’âge de 15 ans. Ce n’était pas gagné d’avance. Son père, pasteur baptiste et chef de famille d’une fratrie de 13 enfants, voyait dans le calypso la manifestation du diable. L’adolescente eut la bonne idée de lui tenir tête.
 
Depuis son premier enregistrement en 1963, à 23 ans, Calypso Rose n’a cessé de flirter avec le succès. Dans les Caraïbes tout d’abord, puis aux Etats-Unis, où, en 1967, elle fait la première partie d’un concert de Bob Marley et des Wailers lors d’un concours au Ball Room de New York. Les tournées s’enchaînent, et la reconnaissance vient en 1972 où elle est sacrée « Reine du Calypso » à Trinidad, détrônant des légendes locales. Elle conservera ce titre durant cinq ans.
 

Plus de cinquante ans de carrière 

En plus de cinquante ans de carrière, Calypso Rose a composé quelque 800 chansons et enregistré une vingtaine d’albums. Dans la tradition à la fois moqueuse et subversive des carnavals aux Antilles, nombre de ses textes sont engagés, dénonçant les violences envers les femmes ou l’exploitation des domestiques.
 
Installée depuis 1983 dans le quartier du Qeens à New York, qui compte une importante communauté caribéenne, Calypso Rose passe une bonne partie de son temps en tournée à l'international. Contrairement à certains de ses contemporains, elle est restée fidèle à la tradition du calypso de sa jeunesse, à base d’instruments de steel bands et de cuivres, y ajoutant sa verve et son inébranlable de joie de vivre. Elle présentera son dernier album et bien d’autres chansons ce vendredi au Trianon à Paris. Ouverture des portes à 18h45.
 

REGARDEZ le dernier clip vidéo de Calypso Rose, « Leave Me Alone », avec Manu Chao