Accident mortel à l'usine de nickel du groupe Vale en Nouvelle-Calédonie

Accident mortel à l'usine de nickel du groupe Vale en Nouvelle-Calédonie
© Afp | Usine de nickel du Sud (VNC) en Nouvelle-Calédonie

Un employé de l'usine de traitement de nickel du groupe brésilien Vale en Nouvelle-Calédonie a trouvé la mort jeudi dans un accident du travail dont les circonstances restent à déterminer, a indiqué la direction de Vale-NC.

La1ere (avec AFP) Publié le , mis à jour le

Selon une porte-parole de l'entreprise, le corps de ce salarié âgé de moins de 30 ans a été découvert tôt jeudi matin, au niveau de "l'usine de chaux" de ce gigantesque complexe industriel, qui raffine le minerai de nickel selon un procédé chimique.
  
"Une cellule psychologique a été mise en place immédiatement afin d'assister les collègues et la famille de la victime. Une enquête a été lancée afin de déterminer les causes de l'accident", a indiqué le groupe minier brésilien dans un communiqué.
    
Le président de la province sud, Philippe Michel, a par ailleurs demandé "aux directions provinciales de collaborer à l'enquête afin de faire toute la lumière sur cet accident", présentant ses condoléances à la famille. L'usine de Vale, qui a connu de nombreux incidents techniques mais jamais d'accident mortel, exploite le gisement de nickel de Goro en Nouvelle-Calédonie et a produit l'an dernier 35.000 tonnes de nickel métal. Elle emploie 1.350 personnes.

les + lus