Le Vaccin de Sanofi contre la dengue : "peut mieux faire"

Moustique
© ROGER ERITJA / Biosphoto / AFP | Moustique Tigre

Le laboratoire français Sanofi a annoncé hier que son vaccin à l'étude contre la dengue, entraîne une réduction significative de 56% des cas. Selon François Bricaire, chef de service Maladies infectieuses et tropicales à la Pitié à Paris, ce résultat est encourageant mais modeste. 

Cécile Baquey
Publié le , mis à jour le

La firme pharmaceutique française Sanofi Pasteur semble proche de son objectif, à savoir trouver un vaccin contre la dengue. Hier, elle a annoncé avoir enregistré des résultats encourageants lors d'une étude phase III pour son vaccin sur lequel elle travaille depuis 20 ans. Cette étude a été menée sur 10 000 volontaires en Asie et montre une réduction significative de 56% des cas de dengue. 

"Peut mieux faire"

Pour François Bricaire, chef du service Maladies infectieuses et tropicales à l'hôpital de la Pitié-Sapêtrière à Paris, contacté par La1ere.fr, "ce résultat est certes encourageant mais reste modeste. On pourrait dire comme à l'école, peut mieux faire. Pour avoir un très bon vaccin, il faut une efficacité à plus de 70%. 56%, ce n'est pas énorme. Ce qui pose problème, poursuit François Bricaire, c'est la complexité de cette maladie qui compte quatre sérotypes. Lutter contre les quatre, ce n'est pas simple".  

François Bricaire
© AFP / Joël Saget | François Bricaire, chef du service Maladies infectieuses et tropicales de l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière de Paris et professeur à l'Université Paris VI-Pierre et Marie Curie


"40% de la population mondiale exposée"

Selon l'OMS, l'Organisation Mondiale de la Santé, "la dengue a progressé de manière spectaculaire au cours des dernières décennies. 40% de la population mondiale est désormais exposée au risque". Selon les estimations de l'OMS, "il pourrait y avoir chaque année 50 à 100 millions de cas dans le monde". Le marché est donc énorme pour le laboratoire Sanofi Pasteur. "La dengue progresse partout, explique le professeur François Bricaire, aux Antilles bien sûr, mais aussi au sud des Etats-Unis. Il faut que Sanofi améliore l'antigène afin de stimuler d'avantage l'anticorps. Mais avec la technologie actuelle, on arrive à combattre des maladies contre lesquelles on était impuissant auparavant, telles que la méningite B". 

Un pari contre la grippe tropicale

Le laboratoire Sanofi Pasteur espère bien commercialiser son vaccin contre la dengue en 2015. Les résultats d'une seconde étude menée par Sanofi concernant plus de 20 000 volontaires en Amérique latine seront communiqués prochainement. En attendant, la ministre de la Santé, Marisol Touraine a déjà salué "l'arrivée prochaine d'un vaccin français efficace contre la dengue". Si cet optimisme s'accompagne de résultats plus probants, alors Sanofi aura gagné son pari contre la grippe tropicale.

les + lus

Banner block